[review] Hope

Adepte de John Constantine et de son imper poisseux, amatrice de récits ésotériques, me voici inévitablement attirée par Hope, un titre tout droit sorti des pages de 2000AD qui nous renvoie dans un Los Angeles d’après-guerre où les intrigues et les magouilles règnent en maître. Un récit court et percutant. Un résumé pour la route…