[Review] Green Lantern Corps (tome 1)

Lors de ma découverte de DC, je lisais avec intérêt le run de Geoff Johns sur Green Lantern mais j’étais encore plus fan de la série Green Lantern Corps. Hélas, je ne connaissais rien des origines de cette police de l’espace. J’ai donc été ravi d’apprendre la sortie du premier volume.

[Review] Far Sector

Far Sector est une mini-série sur une enquête policière à l’autre bout de l’espace dans un monde futuriste mais sans lien avec le reste de la galaxie de DC.

[Review] Strange Adventures

J’ai adoré Mister Miracle de Tom King et Mitch Gerads et j’attendais donc avec impatience, Strange Adventure, la sortie de cette nouvelle mini-série du même duo créatif

[Keep comics alive] Les débuts d’Image Comics: Stormwatch (tome 2)

Après avoir complètement changé d’avis à la relecture du tome 1, je continue à suivre les aventures de Stormwatch que je n’ai jamais lues. Le premier tome était une prise en main et une réflexion sur les super-héros. Dans ce deuxième tome Warren Ellis s’éclate.

[Review] Sandman The Dreaming (tome 1)

Lorsque j’ai découvert qu’une nouvelle série Sandman The Dreaming allait sortir, j’ai été très intrigué. Est-ce seulement une reprise commerciale ou un ajout déterminant à Sandman ?

[review] Batman Dailies 1944-1945

Après un premier volume consacré aux années 1943-1944, le deuxième tome de Batman Dailies se consacre aux années 1944-1945. Ces comic strips qui paraissaient dans les journaux conservent une ambiance plus proche de celle des années 1930 que des années de guerre. Le second conflit mondial est presque totalement absent et les récits alternent entre…

[review] The Terrifics

L’avis de Thomas Après avoir lu les originaux dans Marvel 2-in-One 1 et 2 et le premier tome du retour des Fantastic Four, je poursuis mon cycle chez DC. En effet, j’étais très intrigué par cette copie ironiquement proposée par la Distinguée Concurrence. De plus, en feuilletant le livre, la qualité visuelle m’a séduit. Deux…

[review] Golgoth, le dernier empereur

L’avis de Dragnir Tous ceux qui ont bossé un jour dans leur vie peuvent le dire : y a pas plus con qu’un chefaillon !! Vous savez, le gars qui a une langue mesurable en mètre carré avec son patron et qui fait une tronche que t’as l’impression de lui avoir pissé sur les pompes quand…

[review] Omega Men

L’avis de Thomas Lors d’une Rubrique geek, un collègue podcasteur, SN Parod, affirmait que la galaxie Omega était son espace préféré chez DC. Très intrigué, j’ai alors vu cette série limitée qui me tendait les bras avec délice. Un résumé pour la route Ce volume est un récit complet rassemblant le prologue puis les douze épisodes de…

[review] Legion Of Super-Heroes (tome 1), Millénium

Du hasard comme conseiller… Je ne connaissais rien à cette équipe et je n’avais pas de bons souvenirs du passage du scénariste sur les jeunes X-Men mais il faut parfois faire confiance à des dessins agréables croisés dans une boutique pour découvrir une série fraîche et positive. Un résumé pour la route Ces six épisodes…

[Interview] Simone Di Meo, des Power Ranger à l’indé

Malgré le contexte sanitaire très compliqué, Hi comics a eu le courage d’organiser une tournée de rencontre avec le dessinateur italien Simone Di Meo à l’occasion de la sortie de Power Ranger et Tortues Ninja. C’est lors de ces rencontres que j’ai eu la chance de me greffer à sa séance parisienne dans la libraire comics Album. En tant qu’Italien,…

[review] Batman : Créature de la Nuit, meilleur elseworld ET meilleur comics Batman ?

Toujours afin de préparer le dernier Batcast de Batman Legend (superbement mis en images sur YouTube par Alexandre), j’ai enfin lu Batman : Créature de la Nuit, qui n’était pas achevé quand je rédigeais mon Qui est le Chevalier noir ? et que je n’y avais donc pas présenté alors qu’il aurait assurément mérité d’y nourrir quelques analyses. Urban Comics en…

[review] Smile Killer/Killer Smile : le sourire ravageur de Lemire et Sorrentino

J’admire énormément le travail d’Andrea Sorrentino. J’aime à répéter qu’il est, avec Mitch Gerads, l’artiste le plus talentueux de sa génération. Mais comme tous les grands artistes, il a ses forces, en l’occurrence les représentations psychédéliques/oniriques/torturées, et ses faiblesses, en l’occurrence… le reste. Faiblesses naturellement accentuées par un style trop marqué pour qu’elles ne sautent pas…