[Dossier Jean Grey] X-Men #7 septembre 1964 The return of the Blob

Le septième épisode des X-Men marque le retour du Colosse (The Blob), apparu pour la première fois dans le numéro trois de la série. Ce personnage avait donné du fil à retordre aux jeunes mutants et voit le professeur Xavier jouer de ses pouvoirs pour effacer la mémoire de son adversaire, sans le moindre scrupule. Dans cet épisode, le Colosse s’allie à Magnéto et sa confrérie et le professeur X laisse ses protégés se débrouiller sans lui.

Ce septième numéro est scénarisé par Stan Lee. On retrouve Jack Kirby au dessin tandis que l’encrage est confié à Chic Stone. Ce numéro est sorti plusieurs fois en France, dans Strange, Spidey et dans l’intégrale X-Men 1963-64 sortie chez Panini.

C’est la cérémonie de remise des diplômes à l’école du Professeur Xavier, les X-Men sont joyeux car ils sont récompensés pour leur travail et leur application. Le Professeur X, après leur avoir témoigné sa satisfaction, leur dit au revoir car il doit vaquer à des affaires personnelles. Voici les X-Men livrés à eux-mêmes tandis que le danger approche : Magnéto et ses sbires ont décidé d’enrôler le Colosse dans leurs rangs.

Le contexte

Avec les combats acharnés des épisodes précédents, on en aurait presque oublié que le Professeur Xavier dirige une école. La pleine page d’ouverture montre les X-Men arborant le fameux mortarboard – chapeau plat symbolisant la réussite aux examens – tenant un diplôme en main et entourant leur professeur. On ne voit toutefois presque jamais les X-Men étudier des matières classiques qu’ils semblent toutefois maîtriser tout autant que leurs pouvoirs de mutants.

Tout comme dans le quatrième épisode de la série, l’esprit de camaraderie des X-Men est mis en perspective avec la mauvaise entente qui règne entre les membres de l’équipe de Magnéto. La scène opposant le Cerveau et Scarlet Witch met d’ailleurs le lecteur mal à l’aise car il s’agit réellement d’une scène de harcèlement qui n’est interrompue que par l’arrivée de Magnéto en personne. Le discours que tient ensuite ce dernier contre les homo sapiens rappelle les plus sombres heures du nazisme puisqu’il érige les mutants en race supérieure, son discours est toujours aussi radical.

Le Professeur Xavier s’efface et laisse ses élèves en autogestion. Il choisit l’un d’entre eux pour le remplacer : Scott Summers qui prend de suite son rôle très au sérieux, se tenant à l’écart de ses camarades pour endosser les habits du chef solitaire.

On retrouve dans cet épisode l’ambiance circacienne largement exploitée dans le troisième opus de la série et les auteurs nous emmènent faire un détour dans la Bohème de Greenwich Village où l’en sent encore l’héritage des auteurs de la Beat Generation et où l’on peut presque entendre les notes des fameux groupes qui peuplent les scènes des cafés et des théâtres du Village.

L’alliance entre Magnéto et le Colosse fera long feu, chacun partant de son côté et les doutes de la Sorcière Rouge sur le bien fondé de sa présence au sein de la Confrérie s’accentuent.

Jean Grey dans l’épisode

Pas de préparation de repas cette fois-ci pour Jean Grey qui se tient à la gauche du Professeur Xavier pour la photographie de groupe. Elle est d’ailleurs collée à lui dans la vignette suivante et le regarde avec admiration tout en le remerciant de leur avoir donné un but et des idéaux. Attentionnée comme toujours, elle use de sa télékinésie pour aider son mentor à regagner son fauteuil. Elle est, comme les autres, interloquée, par son l’annonce du départ du Professeur. Elle porte la main à la joue dans un air d’étonnement inquiet.

Peu après, le Professeur emmène Cyclope à l’écart et lui révèle les secrets de l’aile interdite du manoir en lui montrant Cerebro. Il le désigne ainsi comme son suppléant. Scott proteste et cite le Fauve qui est plus intelligent ou Angel plus agressif, mais il ne pense pas une seconde à Jean Grey, ni à Bobby Drake. Si pour le second, on peut encore penser qu’il semble trop jeune pour exercer de telles fonctions, il n’en va pas de même pour Jean. Les autres élèves s’apprêtent à faire la fête et tombent sur un Scott Summers à l’air grave, déjà pénétré de ses nouvelles fonctions. Il annonce à ses camarades avoir pensé à quitter l’équipe. Jean se penche alors doucement vers lui et lui fait comprendre qu’il doit rester au grand dam d’Angel qui est un tantinet jaloux. Le trio amoureux se met en place, le Professeur étant écarté du jeu contrairement au premier épisode mettant en scène le Colosse.

Pendant que les X-Men prennent du bon temps – on aperçoit Hank et Bobby à Greenwich Village mais on ne sait rien des activités de Jean et Warren – Scott reçoit une alerte : Magnéto et le Colosse ont fait alliance. La bataille va pouvoir commencer. Le Fauve bouscule Marvel Girl qui lui reproche son manque de galanterie et le remet à sa place, derrière elle, grâce à sa télékinésie, lui donnant au passage une leçon de savoir-vivre. Elle est moins effacée que dans l’épisode précédent et revendique clairement sa place au sein de l’équipe. Face au Colosse, ses pouvoirs se révèlent toutefois insuffisants : le Colosse se moque d’elle et Cyclope la rabroue assez sèchement indiquant que le résultat obtenu par Jean est nul et que lui seul peut venir à bout du Colosse (… »Moi Tarzan, toi Jane », un grand classique). Il porte alors Jean, évanouie, dans ses bras.

Pourtant, c’est bien Jean qui va se rendre utile face à Quicksilver. En effet, la rafale de Cyclope n’est pas assez rapide et c’est la télékinésie de Jean qui vient à bout de Pietro, remettant ainsi Scott à sa place et montrant qu’elle a toute sa légitimité au sein du groupe.

Dans ce récit, Cyclope et Angel rivalisent d’attention pour Marvel Girl, cherchant tous deux à la protéger de Magnéto ou du Colosse. Lorsque ce dernier est abandonné à son sort par Magnéto, Jean Grey lui propose de rallier les X-Men.

Les jeunes mutants se sont donc bien débrouillés sans leur mentor, ils ont toutefois bousillé un hélicoptère mais c’est un moindre mal puisque leur combat s’est bien terminé.

Après un épisode très fade pour Jean Grey, ce nouveau combat contre le Colosse et l’équipe de Magnéto lui redonne sa place au sein de l’équipe dans laquelle elle n’est pas une simple ménagère et où elle agit de manière décisive.

Sonia Dollinger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s