[review] Revolution

Nous les lecteurs de comics et plus généralement les geeks avons un jour dû subir des petites phrases toutes faites par une fosse à purin sur patte souvent avinée et plus fréquemment encore con comme un manche à burne. Vous savez ces petites remarques remettant en cause la légitimité de notre passion. Car oui, cet être dont le sphincter rectal semble placé au milieu du visage tant son haleine fait penser à un débouche-chiotte, estime que la tyrosémiophilie serait le summum du patriotisme car au moins en collectionnant les boites de clacos, on reste dans le franchouillard et pas comme avec « les bonshommes en collant » ou « les jouets pour gamin » venus des États-Unis. Et bien mes biens chers amis, je vous propose aujourd’hui de provoquer à Baltringue 1er roi du PMU/ Ricard et de la cacahuète parfumée à la pisse de pochetron, un petit AVC tant le crossover « Revolution » proposé par l’éditeur Vestron concentre ce qu’il déteste et que nous aimons tant.

Come Together !

Il y a eu une guerre ! Les Autobots et les Decepticons ont exporté les combats Cybertroniens sur notre sol pour l’exploitation d’un cristal appelé l’Ore-13 qui une fois raffiné devient de l’Energon, carburant des Transformers ! Au bout du compte, quand Optimus Prime et les siens ont vaincu Mégatron, la Terre était dévastée mais les autobots refusèrent pourtant de partager leur technologie avec les humains et quittèrent la planète. Un nouveau problème et de taille survint avec l’organisation terroriste Cobra qui voulut profiter de la faiblesse des nations humaines pour prendre le pouvoir. Alors eut lieu le second événement le plus destructeur de l’Histoire quand les organisations comme les GI Joe entrèrent dans une nouvelle guerre ouverte. 

Depuis, le monde tente de se reconstruire avec l’aide des Autobots revenu parmi nous pour nous proposer leur aide. Mais il est clair que pour beaucoup les Cybertroniens ne sont pas les bienvenus. À plus forte raison lorsque les mines Ore-13 commencent à exploser de par le monde menaçant l’humanité entière. Enfin comme s’il en fallait plus, les choses vont encore se corser quand Rom le Space Knight va, au cours d’une opération de sauvetage organisée par Optimus Prime, tuer devant les yeux médusés des GI Joe le Général Joe Colton premier d’entre eux et fondateur de leur régiment. Pensant que le Space Knight est un allié des Transformers, les autorités militaires engagent les hostilités immédiatement contre les robots vivants. 

Mais qui donc a intérêt à ce qu’un tel conflit commence ? Qui manœuvre dans l’ombre pour s’accaparer les richesses de notre planète ? 

Crossover Forever !

J’ai toujours été friand des rencontres entre mondes imaginaires. Bon sans aller jusqu’au crossover « Camping Paradis/Joséphine Ange gardien » quand même faut pas déconner ! Mais là, alors là, un truc aussi énorme avec tant d’univers qui se percutent, car oui il s’agit d’une percussion tant l’ensemble est énergique c’était du jamais vu ! Rendez-vous compte, un événement où se rencontrent : les Tranformers, les GI Joe, Rom le Space Knight, les Micronauts, M.A.S.K et Action Man c’est limite déraisonnable !

En effet le danger est bel et bien d’en faire un mélange aussi indigeste qu’une poitrine de porc fumée farcie au confit de canard et accompagné de mayonnaise comme la douce Maïté restauratrice et éleveuse d’anguilles sauvages pouvait confectionner au cours de ses attentats gastronomiques. Mais avec « Revolution » rien d’écœurant, tout est mené de main de maître et sans être d’une légèreté absolue, est parfaitement équilibré, incroyablement agréable.  

Chaque protagoniste a son récit et son importance sans qu’il n’en coûte aux autres et même les histoires s’enrichissent entre elles. Ainsi, il n’y a pas à proprement parler de protagonistes et d’antagonistes principaux mais bel et bien un mélange savoureux et fascinant. Un vrai bon crossover en fait dans lequel John Barber et Cullen Bunn (Bone ParishRoku) les deux scénaristes emploient tous les personnages à leur disposition de façon à servir et même très bien servir un récit qui pour ne rien gâcher à un petit niveau de complexité pas désagréable du tout. Bon entendons-nous bien : cet event est un concentré d’action ultra-dynamique on ne peut plus spectaculaire et certainement pas un traitement sur la sodomisation des pangolins en Mandchourie par le docteur Raoult ! Mais il y a tout de même de belles réflexions et des problèmes sociétaux abordés comme l’ingérence des nations entre elles, la certitude invasive de pouvoir aider même contre la volonté de celui à qui l’on porte assistance, de l’acceptation de moyens immoraux pour atteindre un objectif que l’on considère comme noble ou encore de la légitimité à disposer des sources d’énergie !

Oui il y a tout cela dans ce titre dont certains auraient pu penser qu’étant donné qu’il s’agit d’adaptations en comics de gammes de jouets Hasbro, le tout serait infantile ou au mieux pour ados. Et bien pas du tout ! Ce récit est résolument adulte mais pour autant accessible à tous. 

Et alors si j’ajoute que graphiquement c’est beau et bien beau car Fico Ossio aux dessins et Sebastian Cheng à la coloration rendent un travail plein de peps dans lequel on peut voir qu’ils prennent plaisir à représenter des scènes d’action incroyables, vous avez tout ce qu’il faut pour la recette du crossover réussi !

Voilà ce que ça donne quand des passionnés amoureux des licences qu’on leur confie donnent leur version de l’événement de rêve et je parle aussi de Vestron l’éditeur français qui rend un travail remarquable en complétant l’histoire principale de deux autres livres (Extension 1 et 2) qui, s’ils ne sont pas absolument essentiels à lire pour comprendre le tout, nous donnent de plus amples détails sur certains acteurs de ce blockbuster !

Viva la Revolution !!

Quel bon moment passé sur ce récit qui va à 200 à l’heure sans jamais nous perdre. Un condensé de fun comme un film Expendable mais avec de bons acteurs et un vrai scénario. Que ce soit pour les nostalgiques ou pour ceux qui veulent de l’action de la vraie, Revolution est pour vous !

Dragnir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s