[review] Misfit City tome 2

Après un premier tome particulièrement réussi, les éditions Kinaye poursuivent avec bonheur la publication de Misfit City, un titre d’aventure et de chasse au trésor digne des plus grands récits de Stevenson et d’Enid Blyton

Un résumé pour la route

Misfit City est scénarisé par Kirsten « Kiwi » Smith et Kurt Lustgarten et illustré par Naomi Franquiz. La couleur est confiée à Brittany Peer. Le titre sort en France en 2020 aux éditions Kinaye.

La petite ville de Cannon Cove, dans l’Oregon, a perdu sa tranquillité légendaire depuis que Wilder, Macy, Dot, Karma et Ed sont partie à la recherche du trésor caché de la redoutable pirate Black Mary. Hélas, le groupe de jeunes filles n’est pas seul à s’être lancé à la poursuite du trésor, les sinistres Denby et leur patibulaire acolyte Horace Shipp comptent bien récupérer le magot avant elles !

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Après un premier volume qui présente les lieux et les protagonistes tout en enclenchant l’action, ce deuxième tome nous plonge directement dans le vif du récit. Alors que la tempête fait rage sur Cannon Cove, le groupe des filles a retrouvé celui qu’on croyait mort, le vieux Denby, accompagné d’un perroquet prénommé Hécate. La présence des animaux aux côtés des humains dans cette aventure offre un aspect sympathique et de petits moments de détente qui ne sont pas ridicules pour autant, chien et perroquet sont de vrais personnages, cette complémentarité est un des aspects qui me plaît dans cette histoire.

La solidarité entre les filles, leur enthousiasme portent le récit qui nous emmène dans une chasse au trésor qui pourrait paraître classique mais qui finalement nous emmène hors des sentiers battus. N’oublions pas que le trésor est celui d’une femme pirate et non d’un pirate barbu tonitruant. L’histoire de Black Mary est celle de l’émancipation féminine et de la résistance à l’oppression. Ainsi, avant d’être une impitoyable pirate, Black Mary est une femme amoureuse, déçue par l’attitude de son mari et qui préfère choisir le camp de l’opprimé. Cette figure de femme pirate conjuguée au groupe de filles détectives est une bonne manière de mettre en avant des personnages féminins sans qu’ils ne soient complètement cucul et passifs. Quelques amourettes hétérosexuelles et homosexuelles se glissent au fil des pages sans qu’elle ne soient au centre et ne plombent une histoire fort rythmée.

Pour ajouter à l’ambiance, une partie de l’histoire se passe la nuit d’Halloween, ce qui permet aux auteurs de multiplier les clins d’oeil cinématographiques à la créature du Marais, aux films de vampires et de momies. Le nom du bateau, Slughorn, est-il une référence au professeur du même nom dans Harry Potter ? On s’amuse assez à repérer toutes les références qui sont insérées ce qui confère encore un aspect très sympa au récit.

Si on parle d’une conclusion à l’histoire, je garde toutefois un espoir qu’une suite voit le jour car la fin du récit reste largement ouverte. Sincèrement, je trouverais vraiment bien que ce groupe de filles vive de nouvelles aventures, elles sont attachantes et on se prend très vite au jeu.

Alors, convaincus ?

Sans conteste, Misfit City est un très bon livre d’aventure qui empruntent aux classiques du genre en ajoutant une touche féministe bienvenue sans être lourdement revendicatrice. Cela permet d’offrir des figures féminines fortes, aux looks divers, chacune apportant une teneur particulière à l’histoire. N’hésitez pas une seconde, même si le titre est étiqueté « Fresh Kids », les adultes y trouveront également leur bonheur.

Sonia Dollinger

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s