[review] Tortues Ninja tome 10

Après un neuvième volume qui conclut magistralement une guerre des clans haletante, ce dixième tome doit, normalement être un récit de transition. Si c’est en partie le cas, Tom Walz laisse peu de temps mort et montre les bouleversements induits par les nouvelles forces en présence. L’occasion aussi de s’interroger sur les notions de fidélité, de famille ou de clan.

Un résumé pour la route

tmnt-tome-10Le dixième volume des TMNT a pour titre De l’ordre et du chaos. Il est scénarisé par Kevin EastmanBobby Curnow et Tom Waltz et illustré par Ken Garing (chapitres 1 et 2) et Michael Dialynas (chapitres 3 à 5). La colorisation est confiée à Ronda Pattison. Ce volume est édité en France par Hi Comics en 2020.

Après avoir défait Oroku Saki alias Shredder en combat singulier et lui avoir ôté la vie, Splinter a pris le contrôle du clan Foot. Ses fils et lui sont maintenant garants de la paix à New York. Pourtant, déjà, les gangs s’agitent à nouveau dans l’ombre et le statu quo instauré par cette nouvelle répartition des forces semble bien fragile. De nombreux protagonistes en profitent pour tenter de reconstruire de nouvelles relations.

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

A chaque nouveau tome, je me demande la même chose : comment, après une telle intensité, les auteurs réussiront-ils à maintenir un rythme aussi élevé, un intérêt constant et en refermant chacun des volumes, ma conclusion reste la même : quelle claque, vivement la suite !

Pourtant, on pourrait penser que Krang absent et Shredder mort et les Tortues ayant perdu leurs deux ennemis de toujours, les enjeux seraient moins importants. Que nenni ! En effet, conquérir la tête du clan Foot ne va pas sans heurts : les affidés de Shredder ne sont pas tous ravis de voir Splinter et ses fils à leur tête. C’est l’occasion de poser la question de la loyauté mais aussi de démontrer les difficultés à s’imposer comme nouveau chef. Splinter ne risque-t-il pas de perdre son âme dans cette affaire ? Le scénario montre tout le combat interne qui agite la famille des Tortues jusqu’à aboutir au départ d’un de ses membres qui n’accepte pas la nouvelle situation. Splinter et ses enfants sont confrontés à un choix cornélien : prendre le pouvoir pour éviter que d’autres, moins bien intentionnés s’en emparent. Mais comment se faire respecter en employant la méthode douce quand on vient de faire main basse sur une armée de tueurs ?

tmnt-tome-10_2

Par ailleurs, les gangs de la ville s’agitent et relèvent la tête après la chute de Shredder. C’est un grand classique des histoires de truands, on se croirait presque dans le Parrain après la mort de Don Corleone !

Comme dans chacun des récits mettant en scène les Tortues, la question des liens familiaux est au cœur de l’histoire. La famille est-elle forcément celle des liens du sang ? Peut-on se choisir une nouvelle famille ? Est-elle aussi fiable que sa fratrie ? J’ai beaucoup aimé les liens qui se créent entre Mike et le groupe réuni par Hob.

Cette petite troupe de mutants marginalisée est assez touchante et on se prend vite d’affection pour eux, on espère d’ailleurs que ce petit groupe continuera à jouer un rôle à l’avenir. Mais évidemment, tout le monde n’est pas très clair dans cette affaire et la trahison n’est jamais très loin. La déception est souvent au rendez-vous dans les relations humaines et finalement, pour les Tortues, la famille reste une valeur refuge. La conclusion de ce tome est vraiment sympathique et clôt le récit sur une note positive. Le fait de mettre Mike en avant est également sympathique, chaque membre de la famille a ainsi son moment d’expression dans les différents tomes de la série et c’est vraiment très réussi.

L’autre point intéressant de l’histoire est le personnage de Casey qui montre un visage particulièrement tourmenté dans ce tome. Toujours obnubilé par son père, Casey n’a de cesse de le pourchasser. Cette obsession devient sa seule raison d’exister et ses relations personnelles semblent en pâtir. Contrairement à la fratrie des Tortues, la famille de Casey, qui se résume à son père, est une famille destructrice voire dévastatrice.

tmnt-tome-10_3

On voit bien que Tom Waltz continue à tisser sa toile en multipliant les pistes et en développant certaines thématiques dont on sent bien qu’elles vont servir par la suite.

Le petit bémol est la disparition de Mateus Santolouco et Cory Smith au dessin. Il faut dire que le tome neuf était un vrai festival de planches extrêmement réussies et brillantes. J’ai toutefois assez apprécié le trait très urbain, un peu underground de Ken Garing et l’expressivité de ses personnages. Quant au dessin de Michael Dialynas, je l’ai trouvé un peu plus imprécis, même si j’aime beaucoup la petite bouille de Mike ou sa manière de dessiner les mutants, je le trouve par contre beaucoup moins doué pour les visages des humains qui sont assez grossiers.

Un super bon point pour Hi Comics avec les nombreuses couvertures variantes disponibles en fin de volume.

Alors, convaincus ?

Si vous attendiez un tome de transition sans grande action, c’est raté, Tom Waltz continue sur sa lancée en nous offrant plusieurs nouvelles intrigues. L’action est toujours au rendez-vous mais n’éclipse jamais ce qui fait la vraie force de cette série : la profondeur des interactions entre les personnages. C’est cette grande humanité – paradoxale puisqu’on parle de Tortues et de mutants – qui rend cette série attachante et si profonde. Franchement, ce dixième volume confirme tout le bien que je pense des Tortues. Il faut absolument lire ce titre, c’est une des meilleures séries de comics actuelle, ce serait tellement dommage de ne pas en profiter !

Sonia Dollinger

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s