[review] Omni tome 1

Ayant débuté mon immersion dans l’univers H1 des Humanoïdes Associés avec la lecture du premier volume d’Ignited, il m’a paru logique de poursuivre avec la découverte d’Omni, un autre récit qui tourne autour des « activés », ces personnes qui, à travers le monde, se retrouvent avec des capacités hors normes qu’ils ont parfois du mal à maîtriser. Omni donne un angle différent et plus individuel que celui proposé par Ignited mais offre également une réflexion sociale et sociétale intéressante.

Un résumé pour la route

Omni_1Omni est scénarisé par Devin Grayson. On retrouve Alitha E. Martinez et Meredith Laxton au dessin. Les couleurs sont confiées à Bryan Valenza. Le titre est sorti aux Etats-Unis chez Humanoids Inc et en France chez les Humanoïdes Associés en 2020.

Le docteur Cecelia Cobbina travaille pour Médecins sans Frontières avec son amie Mae. Alors qu’elles se trouvent en pleine intervention dans un hôpital de fortune de République centrafricaine, les deux femmes se retrouvent prises en otage par un groupe armé qui souhaite soigner l’un des siens. C’est à cette occasion que Cecelia voit apparaître un don exceptionnel : elle dispose désormais d’un cerveau hors du commun qui lui permet de réfléchir en mobilisant neuf types d’intelligence différents en même temps.

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Comme dans Ignited, c’est une situation de stress qui révèle ses pouvoirs à Cecelia Cobbina, médecin dans une zone de guerre. Cet épisode permet au scénariste, Devin Grayson, de rappeler l’existence de zones de fortes tensions, lieux de véritables drames sur le continent africain. Ici, il s’agit de la République centrafricaine, un pays ravagé par les guerres civiles et parcouru par des milices rivales où les massacres de populations civiles sont encore fréquents. Ainsi, Devin Grayson nous présente finalement, avec l’équipe de Médecins sans frontières aux prises avec des combattants, de véritables héros qui n’auraient même pas besoin de pouvoirs surhumains pour être admirables dans leur engagement. J’aime l’idée que les comics puissent évoquer des situations réalistes telles que celle-ci, parler de problèmes existants et être ainsi ancrés dans la société.

Ce moment de grande tension révèle alors de nouvelles capacités chez Cecelia : elle dispose désormais de la capacité d’activer en même temps les neuf formes d’intelligence décrites par Howard Gardner qui a développé cette théorie des intelligences multiples en 1983, théorie enrichie dix ans plus tard. Cecelia est ainsi capable d’analyser la situation sous plusieurs angles afin de pouvoir la résoudre au mieux pour tous les protagonistes. Son amie Mae, elle, n’a pas développé de pouvoirs spécifiques, mais elle seconde celle qu’elle voit désormais comme une super-héroïne ce qui agace Cecelia, d’autant que Mae a décidé de raconter ses aventures sous forme de bande dessinée. De retour aux Etats-Unis, Cecelia tente de comprendre ce qui lui arrive mais se heurte à l’incompréhension de ses proches qui pensent qu’elle est seulement victime d’un stress post traumatique. Elle cherche vainement quelqu’un qui pourrait avoir la même expérience qu’elle. Le scénariste montre très bien comment on peut parfois se sentir seul et incompris lorsqu’on tente d’expliquer sa différence.

Omni_2

Cecelia, contrairement à ses proches, raisonne toujours en médecin : pour elle son « activation » est un symptôme, mais de quoi ? Pour le savoir, elle compte bien trouver d’autres activés afin de préciser son diagnostic. C’est l’occasion pour Devin Grayson de glisser un discours sur les changements subis par la Terre à cause de la suractivité humaine, changements qui ont inévitablement des conséquences sur les humains. Au moment où j’écris ces lignes, la pandémie liée au COVID-19 se répand et illustre hélas fort bien le propos du scénariste qui est évidemment bien plus allégorique. Omni évoque aussi les conditions de rétention des mineurs migrants, éloignés de leurs parents qui, pour certains, ont vu éclore leurs pouvoirs, là encore à cause d’une situation de stress intense. Enfin, Grayson trouve également le moyen de glisser habilement un discours sur la manière aberrante dont les banques contribuent à enfoncer leurs clients les plus en difficulté en les assommant de pénalités qui creusent encore leurs déficit. Tout ceci peut paraître décousu mais forme pourtant les symptômes d’une société malade de la guerre, de l’égoïsme et de l’indifférence à la souffrance qui mériterait donc soit de subir un électrochoc – grâce aux activés ? – ou de disparaître.

Omni_3

Le propos est dense et permet une mise en place progressive de l’intrigue centrée sur le personnage de Cecelia mais qui permet de découvrir peu à peu d’autres activés et des problématiques différentes. Ce premier volume mêle action et présentation du contexte sans en faire trop et donne envie de progresser dans le récit. Le dessin d’Alitha E. Martinez est agréable – pour l’instant, ce que j’ai vu de mieux dans le label H1. La mise en page est classique mais sait souligner les moments d’intensité, notamment lorsque les activés usent de leurs capacités. L’encrage est parfois un peu grossier et on alterne des pages très réussies et d’autres un peu moins mais ce n’est pas gênant. Lorsque Mae écrit sa bande dessinée qui relate les exploits de son amie, le style devient très cartoon et enfantin comme pour montrer qu’il existe une vraie divergence entre la vision de Mae qui décrit des super-héros et le monde réel bien plus nuancé et contrasté.

Alors, convaincus ?

Omni est, à mes yeux, la lecture la plus convaincante dans ce nouvel label H1 des Humanoïdes Associés. Bien écrit, intégrant sans lourdeur les questions sociétales et plutôt bien illustré, le titre présente des personnages attachants et une intrigue suffisamment prenante pour qu’on ait vraiment envie de poursuivre l’aventure. Si vous avez envie de tester ce label, je vous conseillerais volontiers de débuter par ce titre.

Sonia Dollinger

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s