[review] Rick and Morty, les aventures de M. Boîte à Caca

Fidèle des aventures de Rick et Morty, j’ai dévoré les quatre volumes déjà sortis chez Hi Comics, j’attendais donc de voir ce que donnerait ce spin-off consacré aux aventures de Monsieur Boîte à Caca – tout un programme – et de Summer Smith, la sœur de Rick enfin mise à l’honneur, alors qu’elle sert d’habitude de faire-valoir à son frère et à son grand-père. Proposer un récit centré sur un personnage secondaire est-il une bonne idée ?

Un résumé pour la route

Boite_Caca_1Les Aventures de M. Boîte à caca est une mini-série scénarisée et illustrée par Sarah Graley et colorisée par Mildred Louis. Certaines pages bonus sont  dessinées par Marc Ellerby. Aux Etats-Unis, la série sort chez Oni Press. En France, le titre sort chez Hi Comics en 2019.

Rick et Morty sont plus complices que jamais et ricanent ensemble de leurs dernières aventures tandis que Summer se sent exclue et inutile. Alors qu’elle part bouder dans sa chambre, elle se retrouve nez-à-nez avec M. Boîte à Caca, tout juste débarqué de sa dimension avec un air désespéré. Il a visiblement besoin de l’aide de Summer pour réparer ses erreurs. Désœuvrée et flattée qu’on fasse appel à elle, Summer se lance dans l’aventure.

On en dit quoi sur Comics have the Power ? 

Ne nous voilons pas la face, il est parfois un peu compliqué d’apprécier pleinement les comics Rick et Morty sans avoir vu la série télévisée. On se demande un peu d’où tombe ce loufoque M. Boîte à Caca et si on ne se rappelle pas l’avoir déjà vu dans la série, on peut avoir le sentiment d’avoir loupé quelque chose. Evidemment, on peut lire ce comic-book malgré tout et prendre plaisir à voir Summer suivre ce drôle d’individu dans ses aventures. Le principal intérêt est de suivre Summer, qu’on a déjà vue à plusieurs reprises dans les tomes précédents. On sent bien qu’elle est comme son frère, qu’elle a soif d’aventures et qu’elle est assez triste d’être laissée de côté pendant que Rick et Morty s’éclatent à travers les dimensions. Sa soif de sensations fortes ne la fait pas hésiter longtemps lorsque Boîte à Caca lui propose de l’accompagner en requérant son aide. Mais Summer n’ayant pas une grande expérience des voyages dimensionnels et des roublardises des autres peuples, elle se met assez vite en situation délicate. La bonne surprise, c’est que Summer ne s’en sort pas si mal et même si l’aide de Rick et Morty est finalement indispensable pour la conclusion du récit, la jeune femme montre du caractère et laisse à penser qu’elle n’aurait pas grand mal à rejoindre le duo formé par son grand-père et son frère.

Boite_Caca_2

Les aventures de M. Boîte à Caca sont également le prétexte d’une parodie critique du star system poussé à l’excès. Dans sa dimension, Caca est, en effet, un acteur adulé qui, lassé par ses fans et leur admiration excessive, a décidé de disparaître, laissant les foules inconsolables. Lorsque, poussé par Summer, il décide de réapparaître et de dire la vérité, les fans ne peuvent admettre que leur attitude est en cause et trouve un bouc émissaire en la personne de Summer. Sarah Graley met en scène Cecelia, la redoutable agent artistique de Caca qui ne voit en lui qu’une vache à lait lui permettant d’engranger de très gros bénéfices. L’histoire principale est légère et se lit rapidement mais elle est aussi sans grande surprise. Malgré tout, cela fonctionne si l’on aime la série Rick et Morty et si on a envie de voir évoluer les personnages secondaires.

Entre les différents chapitres, de courts récits illustrés par Marc Ellerby montrent le reste de la famille en train de se battre avec des extraterrestres gloutons, toujours dans l’esprit déjanté de la série.

Alors, convaincus ?

Sans être le récit le plus intéressant sorti chez Hi Comics, les aventures de M. Boite à Caca est un titre distrayant, qui reste bien dans le ton général en mettant en scène des personnages loufoques issus de mondes totalement déjantés mais qui ressemblent finalement beaucoup au nôtre. L’idée de mettre Summer Smith en avant est plutôt bonne car on a toujours envie de voir les personnages secondaires prendre un peu plus d’ampleur. J’ai eu un peu de mal avec le dessin de Sarah Graley qui manque un peu d’assurance mais, dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment de lecture qui me permet de prolonger la série.

Sonia D.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s