[review] The Old Guard tome 1 : A feu et à sang

Greg Rucka est un scénariste dont j’achète les titres les yeux fermés et je suis rarement déçue. Je suis très fan de Lazarus ou de Black Magick, deux séries parues chez Glénat Comics ou encore de sa Wonder Woman. Inévitablement, quand son nom est apparu sur la couverture de The Old Guard, je n’ai pas hésité une seconde à me précipiter sur ce titre. Sans surprise, Rucka nous livre un nouveau personnage de femme forte et torturée.

Un résumé pour la route

old_guard_1The Old Guard est scénarisé par Greg Rucka et illustré par Leandro Fernandez. On retrouve Daniela Miwa à la couleur. Ce volume reprend les épisodes 1 à 5 parus aux Etats-Unis chez Image Comics en 2017. En France, le titre sort chez Glénat Comics en janvier 2019.

Andy, Nicky, Joe, Booker et Nile sont immortels. Certains d’entre eux sont présents sur Terre depuis presque 6000 ans. Ils se regroupent entre eux et tentent de continuer à vivre malgré le caractère répétitif et sans surprise de leur existence. Les immortels forment un petit groupe de mercenaires qui semblent ne rien devoir craindre. Pourtant, le groupe se fait piéger et l’existence de ses membres risque d’être révélée au monde entier.

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Pas de longue introduction pour présenter les personnages dans The Old Guard, le lecteur est tout de suite plongé dans l’action et découvre petit à petit de quoi il retourne. Andy, une femme dynamique et cynique, est à la tête d’un petit groupe formé par des Immortels nés à différentes époques. Greg Rucka dévoile les origines de chaque protagoniste tout au long du récit, les montrant en train de découvrir leur immortalité au temps des Croisades ou pendant la retraite de Russie. Andy est celle qui a vécu le plus longtemps, le leadership semble donc devoir lui incomber. Elle assure sa tâche avec ardeur et sens du devoir même si, à titre personnel, on sent bien que le fardeau de son immortalité lui pèse chaque jour un peu plus. Rucka montre combien cette immortalité est davantage vécue comme une malédiction que comme quelque chose d’heureux. Condamnés à répéter les mêmes gestes, à voir mourir les gens qu’ils aiment, les Immortels n’attendent qu’une chose : la fin de leur existence.

old_guard_2

En effet, les Immortels ne le sont pas tout à fait : un jour, la mort est susceptible de les rattraper sans bien qu’on sache ni pourquoi ni comment. Aussi vrai qu’ils se réveillent de la mort sans bien comprendre comment, ils peuvent tout aussi bien voir leur existence cesser du jour au lendemain sans plus d’explication. C’est d’ailleurs ce qui fait en grande partie le suspense du titre : le combat mené sera-t-il le dernier ? Même si l’existence de ce petit groupe est parfois un peu désespérée, on ne peut que s’attacher au couple que forment Nicky et Joe qui se sont affrontés durant les Croisades et sont, depuis, indéfectiblement attachés l’un à l’autre. Un amour qui dure plusieurs siècles, ça fait rêver !

L’apparition d’un nouvel Immortel permet aussi de découvrir ce qu’on peut ressentir à ce moment là, comment on passe de l’incompréhension de sa situation à une forme d’exaltation puis de stupeur et combien il est douloureux de couper les ponts avec ses attaches familiales et amicales afin de ne pas souffrir de l’incompréhension des siens et de la douleur de la séparation. Andy va servir de mentor à la nouvelle recrue et ce duo de choc va sans doute se développer dans le volume suivant.

A cette introspection et cette vision pas toujours positive de l’immortalité, Greg Rucka ajoute une intrigue faite de trahisons et de la crainte que l’existence des Immortelles soit révélée au grand jour. Comment réagirait la société face à une telle révélation susceptible de bouleverser le monde ? Rucka s’interroge aussi sur les transformations de notre société dans laquelle il est bien difficile de rester anonyme et de conserver un secret au milieu des réseaux sociaux, des caméras et du règne d’internet. Alors que dans les siècles passés, il suffisait de changer de ville pour redevenir anonyme, tel n’est plus le cas à l’heure de la domination des écrans.

old_guard_3

Sur le plan graphique, Leandro Fernandez offre des personnages au caractère bien trempés. Andy est une très belle femme dont l’artiste sait fort bien restituer la mélancolie et la douleur, j’ai beaucoup aimé les premières pages dans lesquelles se succèdent les époques où Andy meurt régulièrement. De manière générale, les scènes de combat sont très réussies, extrêmement dynamiques, tout comme le découpage des planches qui souligne la vivacité du trait de Fernandez. Le tout est très bien servi par la colorisation contrastée et efficace de Daniela Miwa qui joue avec justesse sur les ombres. On manque parfois un peu de décors mais les uniformes et armures des différentes époques sont bien restitués et on aimerait encore plus de scènes se déroulant dans le passé.

Alors, convaincus ?

The Old Guard reprend tous les points forts de Greg Rucka : une héroïne forte en proie à ses démons intérieurs, des relations entre les personnages douloureuses et ambiguës, un destin difficile et des trahisons en pagaille. Andy me rappelle aussi bien la Forever de Lazarus que la Rowan Black de Black Magick, un type de femme forte en apparence mais luttant contre ses failles. C’est typiquement ce que je recherche quand j’ouvre un titre scénarisé par Rucka et j’ai donc été comblée. L’ambiance instillée par Leandro Fernandez et Daniela Miwa se marie très bien avec le scénario. On a donc avec The Old Guard un titre efficace, fidèle à ce que sait très bien faire Greg Rucka : efficace, percutant et mélancolique à la fois.

Sonia D.

 

Publicités

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. YRADON - YourReadingsAreDoomed...OrNot dit :

    Chronique top qui donne envie de courir chez son libraire pour acheter ce comics. Je l’avais déjà repéré et maintenant j’ai encore plus envie de lire. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Sonia Smith dit :

      Oui, franchement une bonne surprise, les histoires d’Immortels m’ont toujours passionnées (oui, j’ai regardé Highlanders dans ma jeunesse ^^)

      Aimé par 1 personne

    2. YRADON - YourReadingsAreDoomed...OrNot dit :

      En parlant d’immortel, je vs conseille la série en BD : chroniques des immortels aux éditions Paquet. Si vs ne connaissez pas déjà. 😉

      Aimé par 1 personne

    3. Sonia Smith dit :

      Merci du conseil, je ne connais pas, je vais filer voir de quoi il s’agit 🙂

      J'aime

    4. YRADON - YourReadingsAreDoomed...OrNot dit :

      Pour ma part, j’ai adoré l’ambiance assez sombre et surtout les dessins que je trouve de toute beauté.

      Aimé par 1 personne

  2. YRADON - YourReadingsAreDoomed...OrNot dit :

    Bjr, vous avez pu vous penchez sur la BD : Chroniques des Immortels ?

    J'aime

    1. Sonia Smith dit :

      Bonjour, non pas encore 😦

      Aimé par 1 personne

Répondre à YRADON - YourReadingsAreDoomed...OrNot Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s