[review] Star Wars Forces du Destin

Star Wars Force of Destiny est, en premier lieu, une mini-série animée de 32 épisodes très courts de trois minutes diffusée sur Youtube puis Disney Channel en 2017 et 2018. Le titre Star Wars, forces du Destin sorti chez Delcourt reprend donc le concept en contant les aventures de différentes héroïnes de la saga dans des récits courts et percutants. Chaque histoire met en avant une personnalité et une époque particulière et on retrouve des scénaristes et des dessinatrices qui changent à chaque fois.

Comme pour Star Wars Aventures, c’est encore la couverture d’Elsa Charretier qui attire immédiatement mon œil et la promesse des aventures de ces femmes fortes de l’univers de Star Wars me pousse à ouvrir ce volume.

Un résumé pour la route

Star_Wars_Forces_Destin_1Star Wars Forces du Destin regroupe plusieurs récits courts sortis aux Etats-Unis chez IDW puis en France chez Delcourt en 2018.

La première histoire sur Leïa a pour scénaristes Pierrick Colinet et Elsa Charretier, cette dernière se chargeant également du dessin avec la coloriste Sarah Stern. Le deuxième personnage mis en valeur est Rey, à travers une histoire scénarisée par Jody Houser, illustrée par Arianna Florean et colorisée par Adèle Matera. Le troisième récit sur Héra est scénarisé par Devin Grayson, illustré par Eva Widermann et colorisé par Monica Kubina. On retrouve ensuite une aventure d’Ahsoka et Padmé avec pour scénariste Beth Revis et pour dessinatrice et coloriste Valentina Pinto. Le volume se clôt sur une histoire centrée sur Rose et Paige scénarisé par Delilah S. Dawson avec Nicoletta Baldari au dessin et à la couleur.

On en dit quoi sur Comics have the Power ? 

Le fil rouge de ce volume est la mise en valeur des personnages féminins des différentes époques de Star Wars. Dans chaque histoire, l’héroïne est amenée à se dépasser pour se prouver à elle-même et aux autres qu’elle a une étoffe de leader ou qu’elle sait prendre les choses en main malgré l’adversité. Trois des récits mettent aussi en avant la complicité plus ou moins souhaitée du personnage principal avec un animal qui devient son allié dans sa lutte.

Star_Wars_Forces_du_Destin_2Dans la première histoire, on retrouve la princesse Leïa dans la bordure extérieure, sur dans le système de Hoth, sur la planète glacée du même nom. Le récit s’intercale entre les épisodes IV et V de Star Wars, juste avant l’Empire contre Attaque. Pierrick Colinet et Elsa Charretier mettent en scène les rebelles se préparant à résister à l’attaque de l’Empire. L’histoire est vraiment touchante et traitée avec beaucoup d’humour, notamment dans la relation entre Leïa et son Tauntaun un brin turbulent ou entre la princesse et Han Solo. Outre ce ton bienveillant et ce scénario dans lequel on reconnaît bien le ton de Pierrick Colinet, qui présente une Leïa combative au caractère bien trempé, j’ai aussi aimé le dessin très reconnaissable d’Elsa Charretier qui met si bien en valeur les personnages féminins. C’est mon récit préféré du recueil même si d’autres histoires comme celle d’Héra ou des deux sœurs Rose et Paige sont également très réussies.

L’histoire de Rey est celle de sa rencontre avec BB-8 sur la planète Jakku. Jody Houser montre bien comment le petit droïde vient bousculer Rey dans sa solitude et comment la jeune femme finit par s’attacher à son nouveau compagnon d’infortune. La manière dont Rey traite le ver nyctalope mangeur de ferraille est aussi intéressante, offrant une réflexion sur la manière de traiter un prédateur. Le dessin d’Arianna Florean est proche de l’animation, il est à la fois doux et dynamique.

On enchaîne ensuite avec le récit sur Héra qui se retrouve coincée sur l’avant-poste de Fekunda, une planète surexploitée par les Impériaux qui tentent de s’y implanter et oppriment les habitants de cet astre agricole. Devin Grayson montre comment Héra organise la rébellion et suscite des vocations parmi les gens de Fekunda. Le trait d’Eva Widermann est à mi chemin entre le dessin d’animation et la bande dessinée. Certains de ses personnages ont des têtes d’animaux qui rappellent l’univers de Disney.

L’avant-dernière histoire met en scène Ahsoka, une jeune padawan qui doit protéger Padmé en l’absence de son maître, Anakin Skywalker. Beth Revis montre la relation de confiance qui s’installe entre les deux femmes et la manière dont Ahsoka parvient à prendre petit à petit de l’assurance dans son rôle de protectrice de la sénatrice Amidala. Là encore, on a un dessin de Valentina Pinto très cartoony. C’est peut-être l’histoire qui m’a le moins plu de ce recueil car je ne la trouve pas très aboutie ni très utile dans la connaissance des personnages.

Star_Wars_Forces_Destin_2Enfin, Delilah S. Dawson présente Rose et sa sœur Paige et montre combien les deux jeunes femmes se heurtent au conformisme de certains vieux barbons de la Résistance qui préfèrent l’immobilisme à toute initiative qui sort des schémas habituels. Fort heureusement la ténacité des deux sœurs et les encouragements de Leïa Organa auront raison des réticences. Une belle leçon de persévérance. Le trait de Nicoletta Baldari rappelle des dessins animés comme Mulan, on sent donc bien la patte Disney chez cette artiste.

Tout comme Star Wars Aventures, ce volume s’adresse avant tout à un jeune public friand de découvrir ou d’approfondir sa connaissance de cet univers riche et étendu. Ce titre a également pour mérite de mettre en avant des personnages féminins forts qui véhiculent des valeurs positives auquel les jeunes peuvent s’identifier. Graphiquement, on est très proche de l’animation, ce qui peut plaire aussi aux amatrices et amateurs des design des dessins animés Disney.

Alors, convaincus ?

Si Star Wars Forces du Destin est avant tout destiné à un jeune public, j’ai pris plaisir à la lecture de ces récits courts, j’ai aimé le message positif qu’ils véhiculent, l’humour bien dosé, ces femmes érigées en modèle de courage et de persévérance, ces animaux étranges et facétieux, ces mondes étonnants. L’ensemble est aussi très agréable visuellement avec des dessins vifs et doux qui ajoutent à l’ambiance générale de bien-être qui se dégage à la lecture de ce volume.

Si vous avez un cadeau à faire à une jeune lectrice ou un jeune lecteur pour lui donner le goût de Star Wars ou pour l’aider à approfondir son voyage dans cet univers foisonnant, n’hésitez pas, c’est une lecture qui fait du bien.

Sonia D.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s