[review] La guerre de Krang

le

Avec Hi Comics, nous voilà plongés dans l’univers des Tortues Ninja. Le volume intitulé la Guerre de Krang relate la première rencontre entre nos tortues et l’affreux méchant à tête de chewing gum. Que penser de ce titre, est-ce une bonne porte d’entrée dans l’univers des chevaliers d’écailles ?

Un résumé pour la route

teenage-mutant-ninja-turtles-la-guerre-de-krangTeenage Mutants Ninja Turtles Krang War (la guerre de Krang) est co-scénarisé par Kevin Eastman et Tom Waltz. le titre est dessiné par Ben Bates et la couleur est confiée à Ronda Pattison. La guerre de Krang sort en France en 2018 chez Hi Comics. Ce volume prend la suite des quatre tomes précédemment édités par Soleil.

La planète Neutrino est en guerre ouverte contre Krang et ses troupes qui tentent d’anéantir ce monde. Une seule solution pour les rebelles : trouver le professeur Myrmimon, le seul susceptible de créer une arme capable de vaincre Krang et son armée.

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Avant toute chose, je me dois de confesser que mes seuls contacts avec les Tortues Ninja étaient les dessins animés. Il s’agit donc, pour moi, du tout premier comics que je lis sur le sujet. Malgré cela, une connaissance, même superficielle, des protagonistes suffit pour ne pas être trop perdu. On retrouve les quatre tortues, leur maître, le rat Splinter, leur amie April et son soupirant Casey Jones. Au delà de l’action, ce volume est intéressant car il plonge dans la psychologie des chevaliers d’écailles et s’attarde sur leur personnalité, ce qui les rend inévitablement attachants. Michelangelo est fleur bleue et hyper sensible, Donatello, le geek, bricole, Raffaelo aime l’action et Léonardo semble endosser naturellement le rôle de leader.

Plus que les scènes d’action, c’est d’ailleurs cet aspect qui m’a le plus intéressée : les tortues ont subi leur mutation il y a peu et sont encore très déstabilisées par ce drame. On voit comment chacun réagit à ce nouvel état de fait : les uns se plongent dans l’action tandis que d’autres cherchent un sens à leur nouvelle existence. On observe aussi les relations entre les tortues et Splinter qui est parfois moins zen qu’il ne le devrait mais aussi les rapports avec April qui cherche à les aider et à comprendre comment on en est arrivé là. Elle s’avère d’ailleurs être une enquêtrice plutôt performante.

Kevin Eastman est Tom Waltz parsèment leur récit d’indices sur les origines des Tortues, sur les travaux secrets menés chez Stockgen qui ont abouti à leur création mais ils donnent également d’autres pistes qui donnent envie d’aller plus avant dans l’aventure pour en savoir plus sur la mutation de cette fratrie. La connaissance du lecteur progresse en même temps que celle des tortues et c’est, à mon avis ce qui fait le sel de cette histoire.

Tortues_Ninja_Krang_2

En effet, ce volume a le mérite de présenter Krang, ce méchant qui ressemble à un cerveau machouillé dont on découvre également les origines et les ambitions. Si la manière de le présenter est un peu manichéenne, on comprend tout de même que Krang est certes un général assoiffé de pouvoir mais également un personnage qui souhaite sauver ce qui reste de son peuple, fut-ce au prix de l’annihilation d’autres peuples qu’il considère comme inférieurs au sien. Un méchant classique sauf sur le plan de son aspect qui reste à la fois répugnant et un peu drôle malgré tout. On aperçoit aussi le clan des Foot, ce qui permet de raccrocher d’autres personnages récurrents de l’univers des Tortues sans trop les exposer dans ce présent volume. Le ton général est plutôt bien dosé oscillant entre sérieux et humoristique sans que cela ne soit lourd.

Les aventures des Tortues sur la planète Neutrino sont teintées d’un mélange de Science-fiction et de récit technologique. L’action en elle-même est parfois un peu brouillonne et m’a moins intéressée que l’aspect psychologique dont j’ai parlé ci-dessus. Sans doute ai-je également un peu décroché à cause du dessin de Ben Bates qui n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Les Neutrinos ressemblent davantage à des personnages sortis d’un récit d’héroïc fantasy ou d’un jeu vidéo et je crois que c’est cet aspect qui m’a fait sortir de l’histoire par moments, surtout lors des interventions sur Neutrino. Par contre, le look des Tortues est sympa et réussi tout comme l’affreux Krang

Alors, convaincus ?

Tortues_Ninja_Krang

Dans l’ensemble, ce titre me laisse une impression un peu mitigée : la bataille entre Krang et les Neutrinos n’a, au fond pas grand intérêt, elle sert de prétexte à l’introduction du personnage de Krang et permet d’expliciter ses raisons de conquérir la Terre. Le lecteur se doute qu’il sera amené à croiser ce méchant plus d’une fois à l’avenir. Le dessin de Ben Bates n’aide pas à rentrer dans le récit. Pourtant, le talent de Kevin Eastman et de Tom Waltz se trouve ailleurs : dans la description des héros, de leurs doutes, de leurs émotions ce qui nous les rend inévitablement attachants. On sent d’ailleurs toute la proximité de Kevin Eastman avec ces créatures qu’il connaît si bien . Les scénaristes lancent des pistes qu’ils vont évidemment développer dans les volumes à venir.

Ce titre me laisse donc une bonne impression malgré ces quelques bémols et mon empathie pour les tortues jouant à plein, je poursuivrai l’aventure.

Sonia D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s