[review] Generations 2/4

Après un premier volume en demi-teinte avec un Thor plutôt réussi, un Phénix pas si mal fichu que ça et un Hulk désastreux, on retrouve la deuxième fournée de Generations. Trois nouveaux duos font leur apparition, reste à savoir si la qualité est au rendez-vous.

Un résumé pour la route

Generation_2_1Ce deuxième volume de Generations regroupe trois récits, parus en octobre et novembre 2017 aux Etats-Unis et en France chez Panini Comics en avril 2018.

All-New Wolverine and Wolverine, scénarisé par Tom Taylor et illustré par Ramon Rosanas.

Wolverine est à Tokyo et semble submergé par une armée de Zombies ninjas. Au moment où il craint de succomber sou le nombre de ses adversaires, une jeune femme dotée de griffes et d’un costume semblable au sien vient lui prêter main forte. Cette rencontre inattendue met face à face deux individus qui ont plus en commun qu’ils ne le pensent.

Hawkeye and Hawkeye, scénarisé par Kelly Thompson et illustré par Stefano Raffaele.

Kate Bishop-Hawkeye se retrouve sur une île inconnue, au milieu d’une jungle hostile. Alors qu’elle pense avoir affaire à une présence ennemie, elle bande son arc et se trouve face à face à Clint Barton dans son ancien costume d’Hawkeye. Mais que font ces deux archers dans ce milieu hostile ?

Miss Marvel and Miss Marvel, scénarisé par G. Willow Wilson et illustré par Paolo Villanelli.

Après avoir été absorbée par un flux temporel, Kamala / Miss Marvel atterrit dans le passé, en plein cœur de Manhattan. Recrutée par erreur par Carol Danvers qui la prend pour une stagiaire, Kamala fait ses débuts dans le magazine de cette dernière. Elles vont vite devoir se serrer les coudes contre une ennemie d’un autre monde.

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Tout comme dans le premier numéro, on peut dire que la qualité diffère d’un récit à l’autre, alternant le très bon, l’acceptable et le moins bon.

Generations_2_2

Le meilleur des trois récits est, à mon avis, celui qui traite de la rencontre entre Logan et Laura. Deux Wolverine en même temps, on a plus ou moins déjà connu cela, ce n’est donc pas un réel scoop. L’intérêt est que les deux personnages se découvrent à une époque où Logan est dans « sa période japonaise », amoureux de Mariko mais toujours tiraillé entre ses devoirs d’X-Man et sa vie personnelle. Tom Taylor présente un Logan instable, incapable de profiter de sa vie avec l’amour de sa vie et de son enfant à peine né. Taylor se sert d’une énième histoire de mafia en toile de fond et se paie même le luxe de rajouter Dents de Sabre dans son récit. Mais l’essentiel n’est pas là : Taylor présente une histoire réellement touchante avec une relation forte qui se noue entre les deux Wolverine et une prise de conscience par Logan de ce qu’il a manqué jusque là.

L’auteur a su véritablement capter l’essence de ses deux personnages pour en tirer le meilleur et offrir à son lecteur une belle histoire d’amour paternel. Il n’y a vraiment rien à jeter dans All-New Wolverine and Wolverine.

En ce qui concerne le binôme formé par les deux Hawkeye, Kelly Thompson choisit de les rassembler sur une île peuplée des plus grands tueurs de la planète qui se trouvent au cœur d’une sorte de jeu grandeur nature dans lequel on doit éliminer tous ses adversaires. L’occasion pour les deux archers d’affronter des adversaires aussi redoutables que Bullseye ou le Taskmaster – dont le titre est traduit en français au contraire du premier – ou le mentor de Clint, le Spadassin.

Generations_2_3

Entre batailles pour sa propre survie, suspicion, mensonges et faux-semblants, le récit est, là encore un peu superficiel, mené à toute allure, l’essentiel étant la relation entre les deux personnages principaux. De beaux moments entre les deux archers compensent parfois ce manque de fond mais quelques jeux de mots ou situations burlesques un peu forcées m’ont parfois fait décrocher de l’histoire, d’autant que j’ai du mal à m’intéresser au dessin de Stefano Raffaele, plus à l’aise avec ses décors qu’avec les visages de ses héros.

Enfin, on arrive au duo que j’attendais le plus : celui des Miss Marvel. Il faut dire que Carol Danvers dans sa période Miss Marvel est un personnage que j’aime énormément et que j’étais ravie de retrouver en patronne de presse, militante des droits des femmes. En outre, l’ambiance graphique installée par Paolo Villanelli me plait bien, donnant à l’ensemble un côté à la fois rétro et dynamique. Voir Kamala arriver dans un New York des années 70 ou 80 – et non, il n’y a pas un milliard d’habitants à New York – encore marqué par la ségrégation sociale et la violence quotidienne avait de quoi séduire, tout comme l’excellente idée de la faire rentrer comme stagiaire chez Danvers, de lui faire croiser Jameson et même Peter Parker.

Generations_2_4

Alors, qu’est-ce qui cloche ? Malgré la bonne intention évidente de la scénariste, la leçon de pseudo-féminisme à la sauce maquillage et licorne donnée par une adolescente à Carol Danvers, symbole de la lutte pour l’émancipation, présentée ici comme une femme colérique, voire aigrie m’a fortement déplu. Que Kamala sauve le magazine militant de Carol par un article sur le maquillage est on ne peut plus saugrenu et m’a fait l’effet d’une douche froide. C’est donc dépitée que j’ai tourné la dernière page de cette rencontre plutôt ratée à mon goût. Tant qu’on pensera révolutionner la société à coup de tutos de maquillage, la société patriarcale n’a pas beaucoup de souci à se faire…

Alors, convaincus ?

Comme je l’avais écrit pour le numéro 1, ce deuxième volet de Generations alterne le très bon avec Wolverine, le moyen avec Hawkeye et l’insupportable avec Miss Marvel – j’ai failli défenestrer le magazine, tellement le propos cucul paillettes m’a horripilée ! L’idée de départ reste excellente et évidemment, votre lecture dépendra aussi de votre relation personnelle avec les personnages et les idées véhiculées. Un petit regret général : les récits sont assez peu fouillés et on sent bien qu’ils ne sont qu’une toile de fond, un simple décor, le propos essentiel étant les échanges entre deux porteurs d’un même costume.

A suivre…

Sonia D.

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s