[keep comics alive] Le Valet de coeur

Comics have the Power inaugure une nouvelle rubrique : Keep comics alive. Le principe est assez simple. On ouvre un peu au hasard un comics acheté il y a un temps lointain et, si le plaisir de la première lecture se confirme, on fait partager ce trésor parfois oublié. Attention, étant donné que le délai de prescription est dépassé, il y aura parfois des spoils. Nous démarrons avec le Valet de cœur publié en kiosque par Lug en 1985.

Ayant, dans plusieurs autres lectures, entendu parler de ce personnage, je me suis toujours dit qu’un super-héros avec une tenue aussi ridicule devait être exceptionnel pour résister au temps. J’ai donc cherché à retrouver ce Récit complet Marvel pour le vérifier.

Une petite présentation

Valet_de_coeur_1Ce volume rassemble les 4 épisodes de la série limitée Jack of Hearts (janvier à avril 1984). Le scénario est de Bill Mantlo (Alpha Flight, The Micronauts, Rom), le dessin et l’encrage de George Freeman (Green Lantern, The Avengers).

Jack Hart est le fils de Philip Hart, un brillant scientifique qui mit au point un combustible révolutionnaire appelé le fluide Zéro. Son père est tué sous ses yeux par la Corporation. Mais alors que les membres de la Corporation forçaient la porte, le rayon laser de leur pistolet atteignit la cuve contenant le fluide Zéro. Éclaboussé par ce liquide très corrosif, Hart subit une mutation génétique et se façonna alors une armure pour maîtriser cette énergie émise par son corps. Puis, sous le pseudonyme de Valet de Cœur, il se lança à la poursuite des agents de la Corporation.

Ce comics a-t-il encore le Power ?

En ouvrant le volume, les rétines du lecteur sont fortement éblouies par des couleurs très vives et sans nuance. De plus, ces couleurs ne sont pas en lien avec le récit. J’ai eu l’impression de voir un coloriage plus qu’une utilisation de la couleur au service du récit. Du Pop art sans l’art. J’aiguise mes couteaux en pensant bien rire d’un comics daté puis je lis le texte. Et là, c’est la grosse claque !  Bill Mantlo surprend le lecteur avec des termes très nihilistes. Jack Hart veut disparaître et le dit : « C’est moi que je veux détruire ». Jack Heart ne supporte plus l’isolement que lui impose son pouvoir. Découvrant que sa vie sera courte à cause d’un pouvoir qui le consume, Hart sombre dans l’alcoolisme et les idées suicidaires. Ce texte très étonnant donne le ton.

Valet_de_Coeur_2

Cependant, il découvre très vite que sa mère est en fait une extraterrestre venue de Contraxia pour sauver son soleil qui s’épuise. Cette histoire de Science-fiction assez classique rappelle Superman mais où Superman viendrait sauver Krypton. Alors que Jack se consume en utilisant son pouvoir, l’étoile de Contraxia n’a plus d’énergie. Ce thème dramatique me touche beaucoup même si Mantlo multiplie les actions au début sans que cela soit toujours très utile. Le S.H.I.E.L.D  est un peu gadget. Une fois arrivé sur sa planète maternelle, Le Valet de cœur est confronté à un étrange dilemme : le peuple de Contraxia doit-il prendre de force le pouvoir du Valet ou le laisser le donner ? On a du mal à y croire car on se doute de la résolution. Pendant que Jack tente de sauver le soleil, la population de Contraxia sombre dans un relâchement moral. Dans ces récits d’apocalypse, l’Homme semble souvent incapable de vivre honorablement sans futur. Le texte est alors un peu plus grandiloquent.

Lire un comics un peu ancien c’est renouer avec des astuces scénaristiques anciennes – Marcy Kane, la femme de Jack Hart raconte le passé en voix off pendant que l’image montre les photos d’enfance – mais aussi des ficelles un peu lourdes – le besoin de répéter l’action au début de l’épisode deux, la révélation de sa petite amie un peu abrupte. L’histoire d’amour avec Marcy n’est d’ailleurs pas la partie la plus réussie du début même si le passage où les deux amants risquent leur vie pour le bien de tous, certes classique, est bien fait.

Valet_de_Coeur_3

La partie qui m’a le plus intéressé est le versant psychologique de l’histoire – Le Valet de cœur est un homme qui pourrait vivre plus longtemps en ne faisant rien mais il risque une mort prématurée pour faire le bien. Ce super-héros est partagé entre pacifisme et action nécessaire. Tout comme son visage est séparé en deux, Jack est un personnage bipolaire psychologiquement et génétiquement. Jack est un personnage complexe que sa puissance déstabilise. Il perd les pédales mais est ensuite pris de remords. Le Valet de cœur survit au sauvetage du soleil mais la dernière page montre un homme toujours torturé qui s’est sacrifié, a survécu mais ne peut toucher son aimée car il est devenu un dieu. Je trouve que le destin tragique d’un homme qui souhaite mourir mais le fait pour le bien aurait été aussi très bien.

Alors que les dialogue et le scénario n’ont pas vieilli, le style graphique me convainc moins. Les dessins de Freeman ressemblent à du Rick Leonardi mais avec trop peu de détails. Au cours des épisodes, c’est en fait le manque d’un encreur qui explique le manque de détail et les ruptures fortes entre les différentes zones de couleurs. Le dernier épisode dessiné avec un autre encreur est bien plus réussi. Le design est intéressant avec des soucoupes un peu fifties ou Contraxia comme un mélange de style médiéval et de Science-fiction comme dans Flash Gordon. L’organisation classique de la page ne m’a pas perturbé car la répartition varie selon la page.

Alors, verdict ?

Malgré des couleurs dépassées, j’ai fermé le livre en ayant passé un agréable moment. Les dialogues du premier épisode m’ont impressionné et laissaient espérer une intrigue plus originale. Même si ce n’est pas forcément le cas tout au long de l’album – les conflits moraux entre les Contraxiens par exemple – Bill Mantlo mène une bonne histoire jusqu’à la fin. J’ai cru voir que ce héros est réapparu chez les Avengers plus récemment, je me demande dans quels épisodes et si cela vaut le coup.

Thomas S.

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. OmacSpyder dit :

    Un article sur un personnage au costume fascinant!
    Alors non, on ne peut pas parler de « tenue aussi ridicule »! Le Valet de Coeur a une classe naturelle qui l’exonère.
    Et non, il n’est pas bipolaire : il a juste deux facettes matérialisées par son visage aux deux côtés, sombre et clair, image de la tragédie (là oui) et du doute qui assaille souvent ce héros tiraillé entre égoïsme et devoir.

    Il est réapparu récemment dans la mini-série Marvel Zombies Supreme : une série de passant au projet Pegasus (ça rappelle de bons souvenirs aussi) qui doit faire face à l’Escadron Supreme version zombies. Jack revenu à la vie semble être le seul capable de les arrêter…
    Si le dessin est basique, le scénario fait la part belle au Valet de Coeur de retour dans son superbe costume!
    Et là encore on assiste à la force de Vie qui anime Jack derrière cette énergie Z. Mort et vie semblent lui être chevillées au corps, à l’instar de son visage clair et sombre.

    Merci pour cette revue d’un personnage trop peu présent! J’ai relu ce RCM dernièrement et j’ai savouré son épopée à la tragédie très humaine…

    Aimé par 1 personne

  2. stephleo dit :

    Les épisodes par Geoff Johns un peu avant Disassembled, montrent le Jack of Heart, mais avec un caractère assez détestable.
    Il apparaissait aussi dans les titres « cosmiques » de Marvel, avec Thanos, Terrax et le Surfer d’Argent, dans les 90s.
    J’aime beaucoup son costume!! Et j’aime beaucoup le dessin de G. Freeman. Il a illustré du Elric, et ça en jette pas mal. Assez comparable à du P. Craig Russell, par moment 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. thomassavidan dit :

    J’adore aussi son costume qui peut paraître « too much » mais il est magnifique et il a un sens. Ce récit a en effet été une très bonne surprise.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s