[review] Intégrale Archer & Armstrong

Quand un éditeur – Bliss Comics – se lance dans la publication d’un éditeur qui (re)crée un tout nouvel univers super-héroïque – Valiant – cela intrigue. Après avoir été conquis par Harbinger, je n’ai cessé de vouloir en découvrir plus. Dans cette review, nous allons pour une fois parler d’un volume épuisé… Enfin, jusqu’à ce que je le trouve d’occasion à ma grande joie.

Un résumé pour la route

Archer_Armstrong_1Archer est un ado issu d’une famille très nombreuse d’enfants adoptés. Ses parents dirigent un parc d’attraction remettant en cause la théorie de l’évolution. Derrière cette façade se cache une famille de guerriers. Formé depuis l’enfance, Archer a l’honneur de pouvoir accomplir sa mission sacrée, tuer le mystérieux Armstrong mais, loin d’être un monstre sanguinaire, ce dernier se révèle un Eternel, uniquement intéressé par la fête. Ce duo très dissemblable va vivre des aventures délirantes dans le monde des sectes et autres organisations secrètes.

Ce volume de plus de 800 pages rassemble Archer and Armstrong 0, 1 à 25, Archer 0 et Bloodshot and H.A.R.D. Corps 20 et 2. L’ensemble des épisodes est scénarisé par Fred Van Lente (Spider-Man, Deadpool) et même si plusieurs dessinateurs se succèdent – Clayton Henry, Emanuela Lupacchino, Khari Evans – une grande partie de la partie graphique est réalisée par Pere Pérez (Batgirl).

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Ce qui me plaît le plus dans Valiant, par rapport à Marvel et DC, c’est que l’on découvre un petit univers que l’on peut suivre entièrement avec quelques séries comme le début des Ultimates. On a très vite des repères avec des entreprises vues dans Harbinger et même Bloodshot.

Archer_Armstrong_2

Archer & Armstrong réussit un pari qui me semblait impossible : me convaincre qu’on peut concilier un récit d’aventure prenant et un humour parodique fin. Van Lente choisit un angle très intéressant en se moquant des théories du complot, très populaires sur la toile. Les épisodes sont écrits entre août 2012 et octobre 2014 et pourtant elles restent très actuelles quand on voit comment Trump a utilisé ces théories pour modifier totalement la réalité et s’imposer. Dans la première moitié de l’intégrale, le scénariste compile toutes les théories du complot sur la religion, le passé, les vaisseaux spatiaux de la Zone 51… Cette satire souvent drôle n’est pas maladroitement plaquée au récit mais elle se fait au fil de l’histoire. Cette série méta utilise tous les poncifs de la littérature populaire pour s’en moquer comme quand Van Lente revisite l’Égypte pharaonique. Cependant, on trouve quelques limites car la parodie des sectes met parfois de côté l’évolution des personnages qui pourraient être plus complexes. On est content quand s’effondrent les sectes en fin de volume pour relancer le récit.

Van Lente a des thèmes très originaux pour un Américain. Son anticléricalisme est très amusant comme dans le parc d’attraction créationniste et ses visiteurs stupides. Van Lente montre l’hypocrisie et les mensonges de toutes les religions mais sans intolérance. Le scénariste s’attaque à la scientologie, pourtant influente et reconnue comme une religion aux Etats-Unis, dans le dernier arc et arrive même presque à glisser le vrai nom.

Archer_Armstrong_3.png

Il fait des références très pointues qui changent des stéréotypes habituels. On parle certes du président Lincoln mais aussi d’Ambrose Bierce, d’Amélia Earhart ou d’une parodie du général MacArthur présenté comme un intégriste anticommuniste et ultra libéral. Jamais prétentieux, Van Lente offre plusieurs niveaux de lecture. On peut rire et prendre plaisir aux péripéties mais aussi chercher qui sont ces personnes et découvrir une autre histoire des Etats-Unis.

La partie la plus réussie est l’hilarante mais aussi l’intrigante galerie de personnages. Archer – chrétien intégriste, idéaliste et puceau – forme un duo extrêmement dissemblable avec Armstrong – immortel, noceur et désabusé. Ce duo opposé est classique mais redoutablement drôle. Les ennemis sont à la fois inquiétants et ridicules comme Les Un pour cent, Les Lamas du dragon vert, Les Hashischins, Les Maîtres d’œuvre, Dominion, Le Néant, Le Bloc noir, Les Gnomes de Zurich…

Archer_Armstrong_4

Archer et Armstrong parcourent le monde. Van Lente réutilise tous les lieux stéréotypés des romans de quête mystique et les messages codés. Ce choix familier pour lecteur rend la quête épique avec une balade au Vatican, au Tibet… Le scénariste réussit l’exploit de s’en moquer en même temps. A Rome, Michel Ange est présenté comme un alcoolique anticlérical… Armstrong ne retient des lieux prestigieux qu’il connaît depuis des siècles que les lieux de débauche. C’est une lecture très jouissive car elle nous venge de toutes les théories stupides qui circulent. Van Lente est un satiriste très doué. Il pousse le lecteur à réfléchir tout en le distrayant. Ce n’est pas courant.

Les dessins sont très agréables. Ils permettent de suivre le récit. Ils ne sont certes pas très originaux mais il n’y a jamais de faute de style. Certains épisodes sont même marquants. Par exemple, les épisodes de voyage dans le temps ménagent la description des sectes et l’analyse des différentes bières comme dans un jeu vidéo.

Le travail d’édition est remarquable. Tout d’abord, le rapport qualité-prix est imbattable. De plus, le volume se termine par des bonus intéressants : des récits courts, une comparaison entre le scénario, le crayonné et le dessin final. J’adore voir les dessous de la création pour voir le rapport mystérieux entre le texte de départ et la réalisation finale.

Alors, convaincus ?

J’ai passé un très agréable moment à lire ce récit. Van Lente donne une vision acide et rafraîchissante des Etats-Unis. On rigole beaucoup des blagues sur les complots et Armstrong est hilarant. Cependant, je dois avouer une préférence pour Harbinger et Bloodshot. L’ironie a une limite : il me semble que l’action et les personnages perdent en crédibilité car on nage dans l’irrationnel.

Thomas S.

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s