[review] Superman Requiem

.J’ai souvent l’habitude de lire les choses dans le désordre et puisque j’ai commencé et apprécié la lecture de Superman Rebirth, je me suis tournée vers un titre que j’avais zappé : Superman Requiem qui marque la conclusion de la période New 52 et que j’avais omis de lire tellement j’avais souffert à la lecture de certains titres Superman de cette période.

Mais, si on peut démarrer Rebirth sans avoir lu ce qui précède, la curiosité l’a emporté et je voulais voir comment Superman avait bien pu mourir cette fois-ci.

Un résumé pour la route

Superman Requiem_1Superman : The final Days of Superman est publié par DC Comics aux Etats-Unis en 2016 dans Superman #51-52, Batman / Superman #31-32 et Superman / Wonder Woman #28-29. En France, l’ensemble sort en 2017 sous le titre Superman Requiem chez Urban Comics.

Peter J; Tomasi est au scénario, la partie graphique est assurée par Mikel Janin, Doug Manhke, Paul Pelletier, Ed Benes, Dale Eaglsham, Scot Eaton, Jorge Jimenez, Miguel Sepulveda.

Plus aucun doute n’est permis : Superman est condamné ! Usé par ses derniers combats, par une surexposition à la kryptonite, le super-héros qu’on croyait invincible va devoir se préparer à l’inévitable. Mais, avant de partir, Kal El va devoir faire ses adieux à tous ceux qu’il aime et trouver quelqu’un pour lui succéder dans son rôle protecteur et porter haut les couleurs de Krypton. Evidemment, tout en préparant son départ et malgré son affaiblissement, Superman va devoir affronter des menaces multiples qui le mèneront jusqu’en Chine ou… face à lui-même.

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Voir mourir Superman est devenu un classique – mais c’est loin d’être un cas unique, on est d’accord. C’est donc la manière dont Tomasi va s’y prendre qui rend le sujet intéressant. Comment traiter d’un sujet sensible et déjà exploré par d’autres. Peut-on éviter le cliché ou les redondances tout en évitant d’abîmer l’icône qu’est Superman ?

Ici, contrairement à La Mort de Superman sorti en 1992 et 1993, Superman ne meurt pas en affrontant un adversaire plus puissant que lui. C’est la maladie qui a raison du héros. Tomasi nous rappelle que Superman n’est pas invincible ni immortel et que même le plus puissants des personnages de l’univers DC ne peut rien face à l’usure de son organisme et à une maladie qui le ronge. Par certains côtés, cela m’a fait penser à la mort de Captain Marvel, lui même vaincu par le cancer. Quelque part, par ce biais, Tomasi met Superman à égalité avec les humains que nous sommes puisqu’aucun de ses puissants amis ne peut rien pour lui, ni Batman, ni Wonder Woman pourtant dotés de savoirs et de technologies à nulle autre pareille.

Superman Requiem_2

Face à la maladie, chacun se révèle. Clark Kent affronte la fatalité avec noblesse et courage voulant une fin à l’image de sa vie : tournée vers les autres et non occupé de lui-même. Si sa tournée des adieux pourrait avoir quelque chose de convenu, Tomasi l’écrit de manière touchante voire tendre, sans verser dans le mélodramatique. Superman ne dit adieu qu’à un cercle très restreint ce qui pose la question de ses relations aux autres personnages de la licence DC. Certes, il manque de temps et est accaparé jusqu’au bout par d’autres soucis.

En effet, ce récit a un point commun essentiel avec La Mort de Superman : la multiplication des incarnations de surhommes de substitution. Toutefois, ici, les surhommes n’attendent pas la mort de l’intéressé pour se manifester : un monde sans Superman n’est tellement pas envisageable qu’il en coexiste plusieurs versions toutes prêtes à prendre sa place. Pourtant, c’est à sa cousine Kara que Clark demande de veiller sur la Terre. La Kryptonienne est toute désignée pour prendre la succession de son glorieux cousin mais que nenni ! Superman devra faire face à une copie mutante, verra l’apparition d’un Superman asiatique puis d’un mystérieux surhomme barbu qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Tomasi ouvre ainsi plusieurs pistes pour l’avenir dont certaines seront développées dans Rebirth.

Superman Requiem_3

Si ce récit n’est pas forcément épique, il reste touchant et permet de renouer avec un Superman tel qu’on l’aime : bon, noble, aimant, dont l’esprit de sacrifice n’a d’égal que l’amour qu’il porte aux siens et à sa planète adoptive. Ces adieux à ce Superman new 52 ne sont pas bâclés et rendent hommage au personnage.

Sur le plan graphique, on note l’enchaînement de plusieurs dessinateurs aux styles parfois différents mais qui conservent une cohérence à l’ensemble. Je suis plutôt fan du travail de Mikel Janin ou Doug Mahnke qui magnifient Superman chacun à leur manière, le premier lui conférant la douceur et insistant sur son aspect lumineux tandis que le second l’entraîne dans des atmosphères sombres et des combats épiques soutenus par des pages d’un grand dynamisme. Dans l’ensemble, le tout se tient sans trop de déperdition de qualité.

Alors, convaincus ?

A ma grande surprise, je dirais oui. Si on pouvait demander encore davantage à Tomasi, il a toutefois fait le job sans trop de casse, se débarrassant avec habileté de ce Superman devenu parfois un peu encombrant dans les récits précédents. Le scénariste lui rend ici ses lettre de noblesse et lui donne une fin à sa hauteur. Avec ce récit, Tomasi m’a fait aimer ce Superman au moment même où il s’en sépare…un peu tard certes.

Superman Requiem_4

Le Superman de Rebirth est introduit dans ce récit mais il n’est pas le seul à apparaître dans Requiem : que va devenir le Superman asiatique entraperçu ici ? Kara va-t-elle revendiquer son héritage et prendre ses responsabilités ? Comment vont réagir les proches de Superman après sa disparition ? Que de questions laissées ici en suspend dont les réponses nous attendent avec les récits Rebirth. A suivre donc !

Sonia D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s