[review] Superman #1 le fils de Superman

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai trouvé la fin du Superman new 52 assez difficile à lire. Ce Superman qui perd peu à peu ses pouvoirs aurait pu être intéressant mais je n’ai pas réussi à accrocher pas plus qu’au titre Superman / Wonder Woman que je n’ai pas pu lire jusqu’au bout.

J’attendais donc Rebirth avec impatience pour voir si le renouveau annoncé était bien au rendez-vous. La mort de Superman et l’arrivée d’un nouveau venu reprenant son identité remettant idéalement les compteurs à zéro, pourquoi ne pas en profiter et redonner sa chance à ce titre ?

Un résumé pour la route

superman_rebirth_1Ce premier volume reprend les numéros de Son of Superman #1-6 sorti chez DC Comics en 2016 et chez Urban Comics en 2017. Le titre est co-scénarisé par Peter J. Tomasi et Patrick Gleason. On retrouve au dessin Patrick Gleason, Doug Mahnke et Jorge Jimenez.

Superman est mort mais un autre personnage qui lui ressemble étrangement et dispose des mêmes pouvoirs fait son apparition au même moment. Qui est cet individu ? Un clone ? Un usurpateur ? Il s’agit tout simplement d’un Superman d’une Terre parallèle installé clandestinement dans notre monde avec sa famille. Resté incognito pour protéger les siens, ce Kryptonien va-t-il reprendre le flambeau et devenir à son tour le protecteur de Métropolis et de la planète ?

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Petit conseil : il n’est pas inutile de lire le tome 1 de Justice League Rebirth pour profiter pleinement de ce nouveau Superman mais cela n’est toutefois pas indispensable.

La disparition de Superman permet de rebattre les cartes et de faire revenir le Superman pré-Flashpoint, celui là même qui fut tué par Doomsday dans les épisodes fameux de la Mort de Superman en 1992. Peter J. Tomasi et Patrick Gleason rappellent d’ailleurs ces faits lors des premières pages de leur histoire ce qui permet aux nouveaux lecteurs de prendre le train en marche et d’en savoir un peu plus sur ce Superman alternatif.

superman_rebirth_2

Un des intérêts majeurs de ce récit est qu’on a affaire ici à un personnage qui, bien que conscient de ses pouvoirs, ne souhaitait pas devenir un super-héros. Caché sur Terre après la disparition de son monde, ce Clark Kent n’aspire qu’à la paix et à vivre une existence tranquille avec sa famille. En effet, ce personnage a fondé un foyer avec Loïs Lane, le couple ayant eu un enfant : Jonathan qui est donc mi humain, mi kryptonien. L’enfant grandit, protégé du monde extérieur par ses parents qui ont adopté un pseudonyme – M. et Mme Smith, quoi de plus commun ? Mais évidemment, Jonathan n’est pas un enfant comme les autres puisqu’il semble avoir hérité des pouvoirs de son père.

L’exploitation de cette relation familiale est un des points forts de l’histoire : on s’est souvent demandé ce que donnerait un Superman papa, nous voici exaucés. Loïs et Clark mènent une vie retirée mais restent lucides : Jonathan doit apprendre à maîtriser ses formidables pouvoirs, c’est donc l’histoire de cet apprentissage que vous pourrez retrouver ici…mais pas seulement !

superman_rebirth_3La mort du Superman de cette Terre laisse un grand vide et, même si d’autres héros continuent à protéger la planète, le fils de Krypton manque cruellement. Le Clark « clandestin » est tiraillé entre son désir de protéger ceux qu’il aime et celui de quitter l’anonymat pour assumer son héritage : il est le seul à pouvoir endosser désormais le costume de Superman. A-t-il vraiment le choix ? Son dilemme prend fin assez vite : il sera le nouvel Homme d’Acier. Au moment où il l’accepte, il reçoit tout l’héritage kryptonien, y compris rapidement des ennemis qu’il a connus dans son propre monde comme l’Eradicator. D’autres personnages venus du passé réapparaissent ce qui n’est pas pour déplaire aux fans du Superman de l’âge classique.

Graphiquement, Manhke, Gleason et Jimenez livrent un travail de belle facture donnant à voir un Superman à l’allure noble et puissante, ils usent des pleines pages avec bonheur ce qui souligne l’aspect puissant et majestueux de Superman. La réinterprétation du combat entre l’Homme d’Acier et Doomsday est de toute beauté et l’ensemble flamboyant.

Alors, convaincus ?

J’avoue avoir eu une petite réticence en voyant Clark Kent doté d’une famille, j’avais un peu peur qu’on baigne assez vite dans une histoire un peu mièvre ce qui est loin d’être le cas. Ce nouveau Superman s’intègre très rapidement à notre univers et assume parfaitement et conjointement ses rôles de père et de héros. Loïs Lane est loin d’être un faire-valoir, elle est une femme forte qui tient pleinement sa place dans cette famille extraordinaire. Quant au jeune Jonathan, il a déjà un caractère bien trempé et marche avec brio sur les traces de son père.

superman_rebirth_4

Ce premier volume entre de plain-pied dans l’action puisque Superman doit très vite affronter l’Eradicator mais c’est également un récit d’apprentissage puisque Clark commence à transmettre son savoir et son expérience à son fils et à l’intégrer à ses missions. C’est désormais une histoire de super famille que nous aurons le plaisir de découvrir dans les tomes à venir.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s