[review] Mighty Thor #1

le

Mighty Thor est un titre dont j’attendais la sortie en librairie avec grande impatience. J’avais, dans mes jeunes années, pu lire un What if ? dans lequel le marteau était saisi par une femme puis un peu plus tard, j’avais vu un extra-terrestre nommé Beta Ray Bill saisir le précieux Mjolnir ou Thor se transformer en grenouille. Mjolnir a déjà été soulever par d’autres personnes qu’Odinson de manière plus ou moins brève.

En conclusion, bien qu’attachée au personnage de Thor – encore que je lui préfère le sombre Loki – j’avais hâte de découvrir ce récit qui le prive à nouveau de son marteau et donc de ce qui fait son unicité. Le choix de confier Mjolnir à une femme n’était pas non plus pour me déplaire. Reste donc à savoir si le résultat est à la hauteur de mes attentes.

Un résumé pour la route

mighty-thor-tome-1Mighty Thor est scénarisé par Jason Aaron et illustré par Russell Dauterman et Jorge Molina. Le titre est publié par Marvel Comics en 2015 aux Etats-Unis et en France par Panini comics sous le format kiosque puis en librairie en 2017.

Alors que Roxxon explore les fonds sous-marins au large de la Norvège, sa base sous-marine est attaquée par les géants de glace venus de Jötunheim. Pendant ce temps, sur la lune, Thor se morfond devant Mjolnir qu’il ne peut plus soulever. Prostré depuis des jours, le dieu du Tonnerre ne parvient pas à se faire à l’idée que le marteau ne lui obéit plus. Tous les Asgardiens l’entourent sans pouvoir l’aider. Même Odin le tout-puissant ne peut commander à Mjolnir ni faire entendre raison à son fils qui dépérit malgré les soins de sa mère. Alors que Midgard est en grand danger et que Thor a quitté la lune pour rejoindre Asgard, une main se saisit de Mjolnir et le brandit !

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Les événements de Mighty Thor viennent se place à la suite d’Original Sin où Nick Fury murmure quelque chose à l’oreille de Thor qui devient ensuite incapable de soulever son marteau. Le titre s’ouvre donc sur la détresse absolue du dieu du Tonnerre qui se retrouve réduit à l’état de simple guerrier asgardien. Mighty Thor s’arrête donc sur la personnalité d’Odinson dont on voit combien il peut être à la fois fragile et digne face à la perte de son pouvoir. Il passe par toute une gamme de sentiments : l’abattement, le refus, la colère voire l’acceptation. Le cheminement d’Odinson fait en partie la richesse de ce volume et le lecteur retrouve donc un dieu du Tonnerre certes affaibli mais toujours drapé dans sa noblesse.

mighty-thor-2

Les relations de Thor avec ses parents et celles d’Odin avec Freyja donnent également du sel au récit. Tout n’est pas rose dans la famille asgardienne et chaque individu a une personnalité bien trempée créant des relations à la fois fusionnelles et conflictuelles sous le regard des autres asgardiens impuissants et perplexes devant une situation assez inédite à leurs yeux. La présence des Géants des Glaces sur Midgard et leur attaque soudaine n’est pas faite pour apaiser les choses. Jason Aaron sait parfaitement installer une tension dans son récit particulièrement nerveux et montrer une situation assez désespérée.

Mais le scénariste fait apparaître une femme mystérieuse qui arrive sur la lune et se saisit de Mjolnir qui lui obéit immédiatement. La grande réussite d’Aaron est de garder secrète durant tout ce volume l’identité de celle qui devient la nouvelle déesse du Tonnerre. Nul ne sait qui se cache derrière le masque que cette femme arbore sous son casque ailé. Elle parle le même langage que Thor et lui est semblable sur de nombreux points. La rencontre entre les deux est plutôt une réussite et marque un des points forts de ce premier volume à la fois plein de promesses et déjà riche en événements.

mighty-thor_3

Le rythme est d’ailleurs un tout petit peu trop dense à mon goût, j’aurais aimé que l’histoire prenne un peu plus son temps mais c’est surtout parce que j’aurais aimé encore mieux savourer ce récit qui est parsemé de très bonnes trouvailles qui ne méritent pas les polémiques sur le « remplacement » de Thor. Odinson est bien présent dans Mighty Thor et, s’il se trouve face à ce personnage très mystérieux, il n’en reste pas moins au cœur de l’histoire. Deux versions de Thor, deux visions du monde, l’arrivée d’une femme aux commandes de Mjolnir peut surprendre dans un premier temps mais elle semble avoir un sens. On a affaire à une héroïne à la fois courageuse et solaire, étincelante, qui est peu sûre d’elle au départ mais prend de l’assurance au fur et à mesure qu’elle manie le marteau. Ce premier volume est certes introductif mais il donne déjà des clefs pour la suite et permet de porter l’accent sur la fragilité d’Odinson qui en fait un être moins sûr de lui et plus touchant.

mighty-thor_4Graphiquement, Russell Dauterman et Jorge Molina font un super job montrant dans combats tourbillonnants, mettant en valeur cette nouvelle Thor à la fois surpuissante et toute en finesse. L’aspect épique de l’écriture d’Aaron est donc très bien soutenue par les dessinateurs qui lui sont alliés. Un seul regret : le choix de la couverture de ce premier tome par Panini alors qu’en fin de volume, l’éditeur présente des couvertures de toute beauté comme celle de Paul Renaud ou d’Esad Ribic. C’est un peu dommage car cela donne une première impression visuelle assez peu réussie qui ne reflète pas l’intérêt de ce récit.

Alors, convaincus ?

Mighty Thor est un titre au rythme enlevé qui jette son lecteur dans l’action à toute allure. A peine a-t-on le temps de comprendre la situation – le refus de Mjolnir d’obéir à Thor – que Midgard est envahie et qu’une nouvelle Thor arrive pour reprendre le flambeau. L’arrivée de ce personnage dont l’identité reste secrète paraît un peu brutale et semble tomber un peu comme un cheveu sur la soupe et pourtant on s’y habitue rapidement et elle acquiert très vite la noblesse afférente à la déesse du Tonnerre : un caractère fort, une opiniâtreté sans faille et un courage à toute épreuve. Le combat d’Odinson contre lui-même est, à mon sens, un des autres grands points forts de ce titre dense en rebondissements. J’attends donc la suite avec impatience pour voir évoluer ces deux personnages à la fois différents et complémentaires que sont cette nouvelle Thor et Odinson.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Xapur dit :

    Un excellent run que celui de Aaron avec cette Lady Thor, la suite est très bien également.

    J'aime

    1. Sonia Smith dit :

      J’ai hâte de la lire, ce run est vraiment très plaisant !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s