[review] L’Histoire des Super-héros

Les comics, comme toutes les productions humaines, ont une histoire. L’histoire de l’arrivée des super-héros dans la bande dessinée mais également l’histoire de l’apparition de ces personnages américains dans les parutions françaises méritent qu’on s’y penche.

En effet, nous qui sommes entourés de références aux super-humains grâce aux adaptations cinématographiques ou télévisuelles, nous avons parfois peine à imaginer qu’il y a moins de 80 ans, les super-héros connaissaient seulement leurs balbutiements et venaient de prendre leur envol aux Etats-Unis.

Au delà de la naissance des comics sur le nouveau continent, il convient également de comprendre comment ils ont peu à peu irrigué l’édition française. Pour ce faire, il faut réaliser un véritable travail d’historien, c’est ce à quoi s’est attelé Jean-Michel Ferragatti.

Un résumé pour la route

ferragattiLes publications américaines en France, L’Histoire des Super-héros, l’âge d’or (1939-1961) est un ouvrage de Jean-Michel Ferragatti préfacé par Xavier Fournier. le titre est publié chez Neofelis Editions dans la collection Culture comics, grâce à une souscription sur ulule.

Sachant pertinemment qu’un grand nombre de gens pense que les publications américaines sont arrivées avec les éditions Lug dans les années 1960, Jean-Michel Ferragatti a décidé de montrer que les super-héros étaient déjà présents en France dans les publications d’avant-guerre.

L’auteur démontre avec force érudition combien les publications françaises et belges sont nourries de culture américaine, ce qui permet aux jeunes lecteurs européens, parfois sans qu’ils le sachent, de faire connaissance avec cet univers venu d’un autre continent.

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Le lecteur est immédiatement mis dans l’ambiance en lisant la préface de Xavier Fournier : oui, on peut s’intéresser aux comics sans se passionner pour leur histoire, profiter des publications des éditeurs présents sur le marché sans se poser la question de leurs origines. On peut aimer Superman sans se préoccuper de savoir s’il a toujours eu ce nom, sans se préoccuper du sort de ses créateurs, Jerry Siegel et Joe Shuster, on peut être fan de Batman sans s’intéresser aux premières parutions françaises dans lesquelles il apparut.

Mais pourtant, remonter aux origines des parutions super-héroïques est tellement fascinant ! Comprendre le chemin parcouru, les embûches causées par la censure, les traductions aléatoires ou retouchées, les vignettes redessinées ou supprimées, c’est à ce voyage dans le temps que nous convie Jean-Michel Ferragatti. L’auteur prend grand soin de recenser et de traquer les publications françaises où paraissent les aventures des héros américains, ce qui est loin d’être simple : Superman ne s’appelle pas Superman mais Yordi, les aventures américaines sont tronquées ou mélangées avec celles de personnages venus d’Italie. Les éditeurs français charcutent pas toujours avec finesse ces comics venus d’ailleurs pour bien des raisons : la censure évidemment qui veut qu’on ne montre pas de personnages masqués, de violence exacerbée, les contraintes économiques qui ne permettent pas toujours de pouvoir acquérir le matériau original ou les contraintes politiques : la Seconde Guerre mondiale voit la production ralentir de façon drastique.

ferragatti_1L’auteur a le mérite extraordinaire d’avoir su dénicher la moindre publication, la moindre image de super-héros dans des titres disparus et parfois malaisés à dénicher tant il en existe parfois peu de numéros. Mais l’autre mérite de Jean-Michel Ferragatti, outre la recherche de l’exhaustivité, est la mise en contexte. Il ne se contente pas, en effet, de dresser une liste des héros et de leur traduction française mais ajoute le contexte de leur création aux Etats-Unis ce qui permet au lecteur de se replonger dans les origines même des personnages. Jean-Michel Ferragatti évoque bien sûr les éditeurs plus ou moins honnêtes qui se disputaient le marché, comme le Fox Feature Syndicate, Centaur publications, DC Comics et tant d’autres. L’auteur lève aussi le voile sur les pratiques des scénaristes ou dessinateurs qui s’attribuaient parfois l’exclusivité de la création d’un personnage au détriment des personnes qui travaillaient avec eux, ce qui semble être le cas d’un certain Bob Kane…

Non seulement l’ouvrage est très complet, voire foisonnant parfois, l’auteur citant toutes ses références, comparant les planches originales à la publication française mais L’Histoire des Super-héros est aussi un livre richement illustré ce qui en fait une véritable encyclopédie de cet âge d’or souvent cité mais bien trop méconnu. L’auteur déplore le peu de rééditions de titres de cette période dont les dialogues ou l’esthétique peuvent parfois paraître désuets mais qui sont pourtant aux origines de tout ce que nous connaissons actuellement et qui ont, je trouve, un charme fou. C’est quand même marrant de voir Wonder Woman traduite par « la super femme », le costume de Batman changer de couleurs au grès des publications ou Superman affublé du nom de Yordi.

Alors, convaincus ?

L’Histoire des Super-héros de Jean-Michel Ferragatti est à mettre entre les mains de tous les passionnés de comics qui s’intéressent à la généalogie des parutions, à l’histoire des super-héros de l’âge d’or, celui qui les a vu naître, mais aussi à ceux qui se passionnent pour l’histoire en général.

ferragatti_2

Loin d’être perdu, l’amateur de comics retrouvera Superman, Batman, Green Lantern, Flash, Green Arrow, Blue Beetle, la Suicide Squad, Aquaman mais également tellement d’autres personnages relevant du monde magique comme Mandrake, Yarko ou Merlin, des corsaires au grand cœur, des fantômes solitaires, des extra-terrestres et autres curiosités qui nous sont désormais familières.

On sent toute la passion et l’amour de l’auteur pour cette période agitée dans laquelle les super-héros ont vu le jour et se sont diffusés sur notre continent malgré les aléas des conflits et d’une censure encore très virulente. Outre un ouvrage bien écrit et très documenté, on a entre les mains un titre qui permet de mieux connaitre ces années 1939-1961 qui précèdent l’arrivée des éditions LUG et l’apparition des publications Marvel.

Nous attendons donc une suite qui nous ferait voyager dans ces années 1960 où les 4 Fantastiques et Spider-Man ont envahi nos kiosques.

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. pistoletabulles dit :

    Le livre a vraiment l’air passionnant. Tu m’as totalement convaincu.

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis fascinée par les histoires de publication, particulièrement quand les éditions diffèrent, mais d’autant plus quand il s’agit de comics ! Le livre est sur mes étagères, je vais essayer de le lire au plus vite parce que ta chronique donne vraiment envie de le découvrir 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Sonia Smith dit :

      Merci :-), c’est un travail très complet et très fouillé et qui mérite d’être connu

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s