[review] Les Chrononauts #1

Le voyage temporel est un classique des récits fantastiques et les amateurs de comics ont de nombreux récits sur le sujet à portée de main. Evidemment, la quantité ne fait pas toujours la qualité et l’utilisation du voyage dans le temps n’est pas toujours utile ou heureuse.

Cette fois, c’est Mark Millar qui s’adonne à l’exercice avec ses Chrononauts. L’auteur écossais portant souvent un regard original sur des thématiques maintes fois explorées, il est intéressant de pouvoir profiter de sa vision de ce sujet universel qu’est l’exploration temporelle.

Un résumé pour la route

chrononauts_1Chrononauts est un titre scénarisé par Mark Millar et illustré par Sean Gordon Murphy. Le récit a été publié chez Image comics et fait désormais partie du Millarworld. En France, c’est Panini comics qui édite les Chrononauts en 2016 pour ce premier tome.

Une poignée de scientifiques a réalisé l’un des rêves de l’humanité : construire un satellite capable de voyager dans le temps afin d’assister « en direct » aux événements majeurs de l’histoire comme la terrible bataille de Gettysburg, l’un des moments phares de la Guerre de Sécession. Une fois les tests réussis, les scientifiques décident de passer à la phase suivante et préparent une mission humaine pour envoyer deux d’entre eux à travers le temps.

Ce sont deux amis inséparables, Corbin Quinn et Danny Reilly, scientifiques passionnés au sang chaud et fantasques qui sont choisis pour cette mission dont tout le monde rêve. Alors que Corbin Quinn passe le portail temporel, un problème surgit et Danny doit aller sortir son ami de ce mauvais pas. Que va-t-il trouver de l’autre côté du portail ?

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Chacun d’entre nous est plus ou moins nourri de récits de voyages temporels, qu’on soit fan des ouvrages d’H.G Wells, Isaac Asimov et Ray Bradbury ou des aventures du doc et Marty. On a forcément ces références en tête lorsqu’on lit ce type de récit et Millar les a sans aucun doute à l’esprit lorsqu’il écrit les Chrononauts.

Le scénariste décide de mettre en scène deux scientifiques qu’il décident de camper comme des meilleurs amis. Corbin et Danny sont soudés à la vie à la mort. Tous deux sont hâbleurs et jouent les fier-à-bras. Scientifiques et beaux gosses, rien ne semble leur résister et le rêve de leur vie se réalise. Pourtant, les deux héros ne sont pas exempts de failles et de doutes : Corbin a une relation compliquée avec son père ainsi qu’avec son ex petite amie qui est partie avec un autre. Danny semble se poser moins de question et profite de l’existence au maximum sans vouloir s’engager autrement que dans une course en avant. Millar semble vouloir dire que le voyage dans le temps, pour Corbin, est certes la réalisation d’une vie de recherches scientifiques mais aussi la possibilité de fuir vers une autre existence. Qui n’a jamais eu envie de retourner dans le passé pour réparer une erreur? Millar offre à ses personnages la possibilité de le faire.

chrononauts_2

Lorsque Danny rejoint son ami dans le vortex temporel, une sacrée surprise l’attend puisqu’il se retrouve au début du XVIe siècle dans une ville de Samarcande alternative où les troupes à cheval côtoient les hélicoptères et les voitures de course. Corbin a modifié le passé et réalisé ses fantasmes de toute puissance : il est le maître absolu d’un Empire alternatif qu’il a façonné à son image à l’aide des technologies du XXIe siècle. Evidemment, tout ne se passe jamais comme prévu et les deux hommes sont entraînés dans des courses temporelles infernales, traversant les époques en laissant des traces – voire des épouses – dans toutes les grandes périodes de l’Histoire. Avec les personnages de Mark Millar, nous n’avons pas affaire à de simples observateurs qui resteraient en retrait comme des historiens pour observer le passé mais à deux personnages qui profitent pleinement des possibilités que leur offre leur capacité à interférer dans les faits advenus. Indirectement, Millar pose la question à ses lecteurs : et vous, vous feriez quoi si vous pouviez voyager dans le temps ?

chrononauts_4Sur le plan scénaristique, le récit est mené tambour battant et c’est un des reproches que l’on peut éventuellement faire à Millar : une histoire très (trop) rapide qui ne prend pas tellement le temps de planter le décor avant de propulser le lecteur dans l’action. Le scénariste ne prend guère le temps de profiter de son sujet pour s’arrêter et décrire les périodes traversées. Lorsqu’on connait les proximités de Millar avec le monde du cinéma, on peut se dire qu’il écrit ses Chrononauts comme un script de film ce qui peut frustrer les lecteurs qui aiment prendre leur temps. On peut aussi tout au contraire trouver sympas ces courses poursuites et ces explosions à répétition qui ne laissent aucun temps mort. Personnellement, l’humour avec lequel Millar décrit le voyage de ses personnages m’a vraiment plu, j’ai beaucoup ri lorsque Corbin et Danny assistent à la naissance du Christ à Bethléem ou quand ils confient les rênes du groupe The Smiths à Morrissey.

Quant au dessin, étant fan de Sean Gordon Murphy, je ne serai absolument pas objective. Tout fonctionne parfaitement : les personnages sont charismatiques et les charges de cavalcades sont réellement impressionnantes. Les décors sont détaillés et marquent un souci du détail notamment dans les planches représentant des mondes urbains. Murphy rend les émotions humaines avec justesse et finesse.

Alors, convaincus ?

chrononauts_3

Malgré un rythme un peu trop rapide à mon goût – quand c’est bon, on aime bien prendre son temps – Chrononauts est un récit de voyage temporel agréable et prenant. Millar rend hommage aux grands thèmes du genre et nous fait visiter les différentes époques en glissant des tas de références que chacun saura s’approprier selon sa culture.

Alors oui, on perd parfois un peu le fil dans ce récit mené tambour battant qui ne laisse pas souffler son lecteur même une seconde mais rien que pour les dessins de Sean Murphy et pour le plaisir de voyager avec des Chrononauts en traversant des millions d’années à vive allure. J’attends une suite avec intérêt et j’espère une adaptation cinéma sympa qui devrait être explosive.

Si vous voulez lire un autre avis, je vous invite à lire celui du Kit sur LesComics.fr .

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s