[Review] Harrow County #2

Cherchant une lecture pour Halloween, je suis tombée sur le deuxième volume d’Harrow County, tout juste sorti chez Glénat Comics. Comme vous l’avez peut-être lu, j’avais bien apprécié le premier tome aussi bien pour son scénario qui met en scène sorcières et créatures maléfiques sans sombrer dans les clichés ultra ressassés que pour les dessins de Tyler Crook qui donnent vie à un univers tourmenté.

Le tome 2 est toujours le plus dangereux pour une série : une fois l’attrait de la nouveauté passé, le récit résiste-t-il au temps ? L’arrivée d’un nouveau personnage va-t-elle bouleverser l’équilibre des forces en présence ?

Un résumé pour la route

harrow2_1Harrow County est une série publiée aux Etats-Unis chez Dark Horse comics sur un scénario de Cullen Burn et des dessins de Tyler Crook. En France, la série est publiée chez Glénat comics et le deuxième volume est sorti en novembre 2016.

Emmy, une jeune fille habitant Harrow County, est en fait une émanation de la sorcière Esther Beck, exécutée par les habitants du village bien des années auparavant. Luttant contre ses mauvais penchants, Emmy décide de devenir quelqu’un de bien, proche des villageois, empêchant les créatures mystiques de nuire aux activités humaines tout en leur permettant d’exister sans être décimés. Une paix relative règne donc désormais à Harrow County. Pourtant, tout bascule lorsqu’Emmy voit débarquer sa sœur jumelle un beau matin.

On en dit quoi sur Comics have the Power ?

Le premier volume ayant dévoilé une bonne partie du bestiaire fantastique de la série, nous ne sommes donc pas étonnés de retrouver ici les familiers d’un côté comme le garçon écorché qui promène sa peau dans le village, le farouche Minotaure à la double paire d’yeux ou les squelettes flamboyants.

Le début du récit surprend : tout est calme et paisible dans un total contraste avec le volume précédent où Harrow County était à feu et à sang. Le rôle d’Emmy rappelle celui des femmes herboristes ou guérisseuses qui aidaient les villageois dans les campagnes et finissaient parfois sur un bûcher. La première partie a donc un rythme beaucoup moins enlevé et installe une paix toute relative. Le lecteur sait bien que ça ne va pas durer mais il attend de savoir d’où viendront les problèmes : les habitants d’Harrow County semblent désormais bienveillants mais cela peut-il durer ? Les créatures de la forêt patientent, tapies dans l’ombre ou dans des grottes. Malgré des passages extrêmement sombres, ce volume est plus lumineux, Tyler Crook offre des planches claires et apaisées dans les premiers temps avant que le ton ne change en cours de récit.

harrow2_2Ecrire que ce second volume d’Harrow County joue sur le thème de la gémellité n’est pas trahir un secret puisque la couverture de l’ouvrage ne laisse planer aucun doute sur le sujet. Comment Emmy réagit-elle quand elle découvre qu’elle n’est pas unique ? Selon le mot d’Arthur Rimbaud : « Je est un autre », comment se reconstruire encore une fois après avoir appris qu’on était la réincarnation d’une sorcière cruelle et qu’on se découvre une jumelle énigmatique ?

Les jumelles semblent être les deux faces d’une même entité et le contraste entre leurs vêtements, leur coiffure et leurs manières montrent à quel point elles sont différentes tout en étant semblables. Evidemment, cette thématique est loin d’être une idée neuve et elle apporte un peu moins d’étrangeté ou de nouveauté à la lecture. Là encore, Cullen Bunn aborde la question de la construction de sa propre identité face à son histoire et à sa fratrie. Que suis-je ? Comment trouver sa place dans sa généalogie et comment devenir soi alors que le monde entier réclame que je joue un rôle ou que je m’inscrive dans une continuité. Cullen Bunn reprend donc la thématique du volume précédent tandis que Tyler Crook continue de peupler ce comic-book de créatures fantasmagoriques qu’il excelle à dessiner.

Alors, convaincus ?

harrow2_3

Le second tome d’Harrow County peut, à mon sens, être lu comme un volume de transition qui assoit encore davantage le personnage d’Emmy que je trouve personnellement fort attachante. L’apparition de sa jumelle apporte un piment nouveau à l’histoire même si Cullen Bunn offre une lecture classique du sujet. L’autre personnage intéressant de ce volume est l’étrange Minotaure caché dans la forêt et sa mise en avant est un des points forts de l’histoire.

Avouons le, cette suite d’Harrow County est un peu moins riche en action que le premier volume, toutefois, elle approfondit les personnages et leur donne une certaine épaisseur. On attend donc la suite pour voir si d’autres menaces vont voir le jour et perturber un peu plus le village d’Harrow County.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s