[Evénement] Retour sur Beire invite la BD

Les 18 et 19 juin avait lieu la cinquième édition du Festival de BD de Beire-le-Châtel en Côte d’Or. Ayant vraiment beaucoup apprécié l’édition précédente à la fois grâce à l’accueil incroyable des bénévoles et à la qualité des invités, je suis repartie comme en 14, avec mon acolyte Vincent, pour être présente dès l’ouverture, samedi à 10 heures.

Pourquoi parler d’un festival BD sur un site de comics ? Tout simplement parce que l’univers des comics était brillamment représenté à Beire. Thierry Mornet, « Monsieur Delcourt », le papa du Garde républicain avait mobilisé une équipe de choc et tout le monde était ultra disponible et accessible.

thierry garde
Thierry et son Garde !

Thierry Mornet a su à nouveau partager sa passion pour les comics et présentait ses numéros du Garde républicain, j’ai ainsi pu acquérir les deux derniers qui manquaient à ma collection. Le Garde a un bel avenir devant lui tellement Thierry fourmille d’idées et d’envie de collaborer avec des artistes de talent. A ses côtés se trouvait Benjamin Blasco-Martinez, l’auteur de Catamount – dont j’attends une réédition avec grande impatience – qui a également commis une couverture et des illustrations à tomber par terre pour le Garde n°6 tout comme son compère Christophe Hénin également fidèle à Beire.

Chris Hénin
Christophe Hénin

Ces deux artistes, d’une grande gentillesse m’ont offert des dédicaces et Christophe a dessiné une Phoenix de toute beauté qui me rappelle celle de Byrne par son expression.

Un peu plus loin, mon œil est attiré par des comics au nom intriguant : Capitaine LSD dont j’avais vaguement entendu parler.

Jim Dandy
Jim Dandy / Mathias Fourrier

J’ai donc pu non seulement voir de plus près à quoi ressemblent ces comics, en acquérir un exemplaire – qui fera l’objet de la prochaine review – et rencontrer son sympathique auteur Mathias Fourrier, alias Jim Dandy. Mathias est un gars enthousiaste, plein d’humour et qui offrait un super dessin avec chaque comic-book acheté, me voilà repartie avec une deuxième Phoenix et un Capitaine LSD.

Dès l’arrivée, vous ne pouviez manquer le stand de Julien Hugonnard-Bert qui vous reçoit avec sa bonne humeur et son sourire, lui ayant commandé un dessin – oui, une Phoenix et alors – je récupère et admire le résultat. Le stand de Julien est pris d’assaut par des jeunes et des plus grands qui viennent notamment avec des exemplaires de Star Wars sur lesquels Julien a travaillé. Je m’empêche de craquer sur les planches magnifiques qu’il avait avec lui, notamment les planches d’Injustice sur lesquelles Julien a réalisé un encrage de toute beauté.

IMG_8420
Avec Julien Hugonnard-Bert et Laurent Lefeuvre

Son voisin de table n’était autre que Laurent Lefeuvre, l’auteur de Fox-Boy dont j’ai adoré le premier volume. Au Festival de Beire, j’ai pu acquérir le deuxième et me faire dédicacer les deux par un Laurent enthousiaste, passionné et passionnant. Nous partageons le même amour pour nos lectures de jeunesse, les publications des éditions LUG et nous tombons d’accord sur une nostalgie des années 1980 où on n’avait pas besoin de relaunch et autres crossovers mais de personnages attachants avec de vraies personnalités qui éprouvaient des émotions et développaient des valeurs d’humanisme et de tolérance. Fox-Boy est issu de ce constat et sa lecture rappelle ces comics qu’on aimait lire quand on était plus jeunes et qui ont toute leur place dans la jungle éditoriale actuelle. Laurent Lefeuvre exprime aussi toute sa fierté d’être publié dans le tout prochain PIF ! Et puis, Laurent est généreux en dédicace avec sa technique particulière, ses feutres de couleurs, son doigt magique et son souffle qui dépose des poussières d’étoiles sur son dessin. Je repars avec un Fox-Boy et…une Phoenix (oui, c’est une obsession) et une folle envie de voir Laurent continuer longtemps à publier ce Fox-Boy qui ressemble tellement à beaucoup d’entre nous.

Benjamin Blasco
Benjamin Blasco-Martinez

Dans le coin des comics, une file s’allonge à mon grand désespoir, celle qui mène jusqu’à Philippe Briones. Je n’aurai pas de dessin car il était trop tard mais je repars avec deux dédicaces sur mon Flash et mon annual de New Suicide Squad. Par chance, Vincent, lui, a été plus malin que moi et s’est glissé assez tôt dans la file pour obtenir un face à face avec l’artiste et un dessin sur son volume de la Geste des chevaliers dragons. Pendant que Philippe Briones dessine, on discute avec lui de son passage à l’école des Beaux-arts de Beaune et il nous livre des anecdotes qui montrent bien combien l’enseignement artistique était alors peu ouvert sur l’univers de la BD. Heureusement, tout ceci a bien changé !

A côté de Philippe Briones se tenait Romain Huet qui présentait son manga My Magical Girlfriend dont la sortie du premier tome a été financée sur Ulule. Vincent échange longuement avec Romain. C’est aussi ça la magie d’un Festival à taille humaine : le contact, l’échange avec parfois une alchimie qui naît entre l’artiste et ses lecteurs.

Côté franco-belge, le succès est également au rendez-vous avec les éditions Bamboo qui ont toujours un énorme succès avec Christophe Cazenove, Jean-Luc Garréra et Philippe Larbier qui assurent le show. J’ai aussi pu rencontrer Pascal Piatti, l’auteur d’une bande dessinée qui se déroule pendant la Guerre de 7 ans : les Plaines d’Abraham et échanger avec Bérengère Marquebreucq, coloriste qui travaille notamment sur XIII. Enfin, j’ai revu avec plaisir Claire Delbard, pour les éditions de la Renarde Rouge et Fred Grivaud qui vient de sortir avec Romain Gondy un album sur les Légendes et Mystères de Bourgogne. Je suis également passée sur le stand des Editions de la Renarde Rouge pour saluer Claire Delbard qui sort un tout nouveau titre qui a pour thème le Rouge.

Bref, ce Festival de Beire-le-Châtel est un nouveau succès grâce à la venue d’artistes exceptionnels, d’une grande gentillesse et d’un abord simple, d’autant plus simple que l’ambiance est bonne et familiale. Mais cet événement ne saurait être une réussite sans l’investissement de l’association Les Croqueurs de Bulles qui s’investit à fond pour nous offrir un week-end au top. Désormais, Beire s’inscrit dans les festivals à ne pas manquer ! Rendez-vous l’an prochain, les 24 et 25 juin 2017.

Merci aux artistes rencontrés et aux Croqueurs de Bulles, notamment Florent, Nicasio et Isabelle que j’ai eu grand plaisir à rencontrer à cette occasion.

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Vincent dit :

    Un excellent festival!

    Des Artistes vraiment classe!

    J'aime

    1. darkphoenix73 dit :

      Un festival auquel je me rend depuis deux ans et dont l’ambiance est vraiment géniale, vivement l’an prochain !

      J'aime

  2. Clarinda dit :

    Great blog. Many websites like yours cover subjects that ar#ne&8217;t found in magazines. I don’t know how we got on 10 years ago with just magazines and newspapers.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s